Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert
Crédit photo : Marlyse Press Photo

Un an et demi après son dernier disque "Amours de moi", porté par son duo avec Aurore DELPLACE sur la reprise de "Ces mots stupides" (créé en 1967 par Sacha DISTEL et Johanna SHIMKUS) — un morceau adapté en français du célèbre "Somethin' Stupid" de Frank et Nancy SINATRA, Didier BARBELIVIEN est déjà de retour avec un nouvel album "Créateurs de chansons", dont le single "Les bouquets de fleurs" a servi de locomotive. C’est à 16 ans que l'auteur signe ses premiers textes. Avec plus de 2 000 chansons, il est l’un des auteurs les plus prolifiques de sa génération. En tant que chanteur il a connu le succès au début des années 80 avec le titre "Elle", puis "Elsa" et enfin au début des années 90 grâce à son association avec Félix GRAY ("A toutes les filles", notamment).

Son nouvel opus est actuellement disponible chez Smart/Sony. "Les bouquets de fleurs" est une chanson hommage à ceux qui sont tombés, que ce soit à Nice, Paris ou Saint-Etienne-du-Rouvray. Partout des anonymes ont déposés des bouquets de fleurs, pour témoigner que l’amour était encore vivace et signifier leur refus de céder à la peur. "Ils ont les actes d’horreur et nous, et nous, les bouquets de fleurs" chante Didier BARBELIVIEN. Une chanson à présent rejointe en radios par "Le maître des horloges", et surtout par "Tourne, tourne le temps", son hommage au réalisateur Claude LELOUCH.

Adolescent le chanteur a connu le flower power. Toute une jeunesse qui avait préféré fleurir les canons des fusils des militaires plutôt que de céder à la vengeance. Un mouvement qui avait ainsi contribué à mettre fin au conflit au Vietnam, il le dit lui-même : "J’ai vécu cette époque-là, j’avais quinze ans. Ces jeunes là ont choisi les fleurs plutôt que le sang. Une chanson peut servir à dépasser la haine, le nihilisme absolu, j’en suis convaincu…".

Par Damien Louvetys

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco, au Luxembourg et au Maghreb

S'abonner à Melody