Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert

Principalement connu pour son tube "Pour la fin du monde" sorti en 1971, Gérard PALAPRAT est mort lundi soir à son domicile près de Niort, a annoncé son agent Dany Solo, producteur de la tournées "Nos plus belles années". Il avait 67 ans. Ephémère gloire des années 70, le chanteur de 67 ans souffrait d'un cancer. Formé au Petit Conservatoire de la Chanson de MIREILLE, Gérard PALAPRAT est également l'interprète de "Fais-moi un signe", son autre succès, avec lequel il remporta la Rose d'Or du Festival de Juan-Les-Pins.

Le chanteur a longtemps cultivé un look de hippie, conforté par sa participation à la comédie musicale "Hair" dans les années 70, son goût pour la méditation et pour l'Inde où il a appris à jouer du sitar. En 2010, participe à la tournée "Age Tendre". En 2014, c'est à la rubrique faits divers qu'il fait à nouveau parler de lui : il sera condamné à trois mois de prison avec sursis pour violences conjugales à l'encontre de son épouse, ainsi qu'une interdiction de tout contact avec cette dernière.

Gérard PALAPRAT est né le 12 juin 1950, à Paris. A 12 ans, il entre à l’École du spectacle. Il y continue ses études de violon, débutées à l'âge de sept ans, la danse, l'art dramatique et le chant. A 12 ans, il enregistre pour la Fête des pères un disque vinyle qui lui ouvre les portes du Petit Conservatoire de la Chanson de MIREILLE. L'été, il chante ses propres compositions dans les Hauts-de-Cagnes. Il travaille pour l'ORTF comme figurant, puis au théâtre.

Un rôle au cinéma s'offre à lui dans "Trans-Europ-Express" d'Alain ROBBE-GRILLET, puis à la télévision dans "Le grand voyage" de Jean PRAT. Ensuite, c'est la première comédie musicale au Théâtre La Bruyère dans "Les Fantastiks" de Tom JONES. Edouard MOLINARO l'engage dans "Hibernatus" au côté de Louis DE FUNÈS, mais son rôle sera supprimé à cause de deux jours d'absence pour cause de Conseil de Révision. Gérard PALAPRAT entre ensuite au Théâtre de la Porte Saint-Martin dans la comédie musicale "Hair" qui tient l'affiche trois ans. Il gagne l'amitié de Lucien MORISSE, directeur des disques AZ et d'Europe 1, et enregistre dans la foulée ses premiers disques.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pour les amateurs de raretés musicales, c'est lui qui a adapté "Space Oddity" de David BOWIE, en français, sous le titre "Un homme a disparu dans le ciel". Un titre non sorti en 45 tours, mais se trouvant sur la face B du premier album de Gérard PALAPRAT, "Fais-moi un signe". A noter que l’on doit le texte au parolier franco-anglais Boris BERGMAN, futur complice d’Alain BASHUNG ("Gaby", "Vertige de l’amour"…).

Thierry Cadet

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco, au Luxembourg et au Maghreb

S'abonner à Melody