Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert

Les faits remonteraient à 1985. Adeline BLONDIEAU n'a alors que 14 ans, et Johnny HALLYDAY (dont l'album culte "La génération perdue" vient d'être réédité) un ami de son père, séjourne chez eux. En septembre dernier, lors d'une première audience, la comédienne de "Sous le soleil" a accusé le chanteur, qu'elle poursuit en diffamation pour des propos tenus à son égard dans sa biographie "Dans mes yeux" (co-écrite avec Amanda STHERS l'ex-compagne de Patrick BRUEL puis de SINCLAIR), de l'avoir violée alors qu'elle était adolescente.

"Il m'a violée quand j'avais 14 ans, 15 ans, chez mes parents. C'est lui qui venait tous les soirs quand il était saoul, il me disait qu'il m'aimait. Mais il était infidèle, alcoolique et violent. Il a abusé de moi. On n'en a jamais parlé lui et moi. Il s'agissait d'un secret très violent, mais qui nous liait aussi d'une certaine façon" a déclaré la jeune femme âgé aujourd'hui de 45 ans (voir sur ce lien). Deux mois après, soit en novembre dernier, Adeline BLONDIEAU perd son procès contre Johnny HALLYDAY. La justice estime que les propos tenus par l'idole des jeunes à ce sujet dans son livre étaient trop imprécis pour être considérés comme diffamatoires (voir sur ce lien).  

Mais en ce printemps 2016, rebondissement dans l'affaire JOHNNY / ADELINE : le chanteur a été condamné jeudi dernier en appel, à verser, solidairement avec son éditeur, 2 500 euros de dommages et intérêts à son ex-épouse pour l'avoir diffamée dans un passage de son autobiographie. Dans ce livre, selon Johnny HALLYDAY, Adeline BLONDIEAU le "trompait avec tous les petits mecs de Saint-Tropez et jouait les saintes-nitouches".

Me Alexandre BLONDIEAU, avocat et frère d'Adeline BLONDIEAU, s'est dit "satisfait" que "la cour d'appel ait reconnu que Johnny HALLYDAY avait dépassé les limites de la liberté d'expression". Johnny HALLYDAY a donc perdu la deuxième manche du procès, mais il peut encore se pourvoir en cassation. A suivre ?

Thierry Cadet

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco, au Luxembourg et au Maghreb

S'abonner à Melody