Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert

Après la polémique sur son état de santé, Michel POLNAREFF pousse un coup de gueule sur son compte Facebook. Au sein d'une vidéo, l'artiste a tenu à rassurer ses fans sur son état de santé (présentant même son fils Louka à la caméra). Il en profite également pour dénoncer avec virulence les rumeurs qui ont circulé sur son hospitalisation et exiger des excuses de la part de ses détracteurs. "Je suis excessivement contrarié par les rumeurs de caprices de star. J'aurais bien aimé que ce soit un caprice de star, mais malheureusement c'en était pas un ; donc il faudrait laisser la responsabilité aux gens qui ont fait croire ça. Il faudra je pense, qu'ils présentent des excuses. Pas tellement à moi, mais au Dr SIOU et au personnel de l'hôpital américain qui m'ont sauvé la vie. Et qui ne méritaient vraiment pas qu'on doute une seule seconde de leur intégrité. Je ne serai pas rentré à l'hôpital américain le samedi, vous auriez appris le jeudi ou le vendredi qu'il ne fallait plus qu'acheter les disques. Il ne restait plus rien d'autre de moi, que ça".

Le 2 décembre dernier, alors qu'il s'apprête à se rendre à la salle Pleyel pour l'avant-dernier concert de la tournée, il annonce, à la dernière minute, l'annulation de la représentation à cause d'une grande fatigue et de vertiges. Le lendemain, Michel POLNAREFF est admis à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine en urgence à cause d'une baisse de tension et de troubles respiratoires, et annule l'ultime concert de la tournée qui devait avoir lieu le soir même à Nantes. Le 5 décembre, son attaché de presse dévoile que le chanteur a été victime d'une "embolie pulmonaire bilatérale qui engage son pronostic vital" (voir sur ce lien). "Je suis dans un état d'épuisement total", avait-il alors déclaré.

Puis, son entourage indique le 8 décembre, que l'artiste "va beaucoup mieux", "qu'il est conscient, sous oxygène" mais qu'il n'est pas encore totalement sorti d'affaire. Dans les jours qui suivent a lieu une polémique entre son producteur de scène Gilbert COULLIER et le chanteur quant à la réalité de l'état de santé de ce dernier ; il lui est reproché les raisons "plutôt floues" de son hospitalisation, qui a donné lieu à l'annulation de deux concerts non assurés, avec des pertes estimées à 200 000 euros par date. Son producteur dénonce "une hospitalisation instrumentalisée" (en effet, l'artiste a été aperçu ivre mort au bar de l'hôtel le 2 décembre vers 18h30), le médecin lui, confirme son diagnostic. Le producteur souhaite en effet avoir accès au dossier médical de Michel POLNAREFF, alors que le secret médical s'impose : "s'il s'avère qu'il est malade, j'assumerai mes responsabilités. S'il s'avère qu'il pouvait chanter, les frais seront partagés". Le chanteur répond qu'il juge "intolérables" ces attaques, "contre la dignité" du médecin qui l'a soigné.

Son médecin, Philippe SIOU, révèle sur BFMTV le 16 décembre, que l'interprète de "Good-bye Marilou" est sorti de l'hôpital dans la soirée du 15 décembre, dans la plus grande discrétion. De plus, le Dr SIOU indique qu'on peut considérer que Michel POLNAREFF est "guéri" mais qu'il "n'est pas totalement remis".

Thierry Cadet

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco, au Luxembourg et au Maghreb

S'abonner à Melody