Accueil Actualités musicales SANSON, HALLYDAY, VOULZY, SOUCHON... : ce soir pour la 500ème de "Taratata"

SANSON, HALLYDAY, VOULZY, SOUCHON... : ce soir pour la 500ème de "Taratata"

24/10/2015 - 14h00 0 commentaire
SANSON, HALLYDAY, VOULZY, SOUCHON... : ce soir pour la 500ème de

 Crédit photo : Facebook officiel

Ce samedi soir à 20h55 sur France 2, l'émission culte de NAGUI "Taratata" (qui bénéficie d'un nouveau logo), évincée par Rémy PFLIMFIN il y a deux ans, renaît de ses cendres grâce à la nouvelle Présidente de France Télévision Delphine ERNOTTE. Et quoi de mieux qu'une 500ème, enregistrée au Zénith de Paris, avec une quarante d'artistes sur scène pour fêter ce retour ? Véronique SANSON, Johnny HALLYDAY, Laurent VOULZY, Alain SOUCHON, Eddy MITCHELL, CHRISTOPHE, Patrick BRUELMichel JONASZ, Louis BERTIGNAC, La famille CHEDIDRAPHAËL, BÉNABAR, Yael NAIM... mais aussi la jeune génération que représentent, entre autres, LOUANE, Kendji GIRAC, VIANNEY, FRÉRO DELAVEGA (prochainement sur Melody), Marina KAYE, Charlie PUTH (l'actuel n°1 du Top Singles), Amandine BOURGEOIS ou M POKORA... Au programme de nombreux duos, l'une des particularités de ce programme né en au début des années 90 (et régulièrement rediffusé sur Melody). "La nouvelle formule, ce sera du 100% live : 1h30, quatorze titres, et des temps d'interview très courts. L'émission s'ouvrira à une large palette d'artistes et ne sera plus réservée à une certaine élite" confie NAGUI à nos confrères de Pure Médias. 

Créée en 1993, l'émission "Taratata" (au célèbre générique composé par Jean-Jacques GOLDMAN) a connu plusieurs vies sur le service public. Arrêtée en 2000, elle avait fait son retour en 2005 sur la petite chaîne du groupe France 4. En 2011, l'émission retrouve le chemin exclusif de France 2 mais est arrêtée deux ans plus tard par l'équipe de Rémy PFLIMFIN, alors Président du groupe France Télévisons, en raison des audiences insuffisantes et des coupures budgétaires. "Taratata" qui ne meurt décidément jamais était revenue sur le Web uniquement. "La difficulté, c'est de ne pas tomber dans le piège de faire un concert au Zénith pour 6 000 personnes mais de faire aussi une émission de télévision qui plaise à des millions de personnes. Et, autre challenge, c'est de plaire au-delà des fans de "Taratata". Il ne faut pas décevoir les aficionados, c'est pourquoi on a gardé les fondamentaux, mais il faut aussi attirer les gens qui n'ont jamais regardé "Taratata" de leur vie .../... Il y a une espèce d'élitisme dans lequel j'ai pu tomber, en décidant qui avait la carte pour venir dans "Taratata" ou non. Pour cette nouvelle saison, je vais partir du principe qu'il n'y a pas deux styles de musique : la bonne et la mauvaise".

Thierry Cadet

0 commentaireAjouter un commentaire

Votre commentaire



50 caractère(s) restant(s)


250 caractère(s) restant(s)

Pour confirmer votre commentaire, veuillez recopier le code suivant

Tout commentaire sera validé par notre équipe de modération avant d'être mis en ligne.

Publicité

Plus d'actualités


Retour en haut de page

Publicité


L'offre multi-écrans

offre multi ecrans
multi ecrans melody

Suivez-nous !

facebook melodytwitter melodygoogle melodyyou tube melody

Recevoir la newsletter

Accès direct aux émissions

melody varietes melody concerts
melody films melody documentaires
hit melody vintage top melody vintage
melody 2 tubes melody story
academie des 9 nouvelle sequence du spectateur
melody de star melody mag
stars de pub replay melody

Publicité


Se connecter

PopIn