Accueil Actualités musicales Eddy MITCHELL : "JOHNNY me fatigue"

Eddy MITCHELL : "JOHNNY me fatigue"

15/03/2016 - 10h30 1 commentaire
Eddy MITCHELL :

 Crédit photo : Nikos Aliagas

C'est à l'occasion de sa série de concerts donnés à partir de ce mardi au Palais des Sports de Paris (voir sur ce lien), que le magazine "Platine" dévoile ces jours-ci la seconde partie de sa longue interview d'Eddy MITCHELL, réalisée avec les représentants de "Télé Loisirs", "L'Express", "La Dépêche", "L'Est Républicain" et "La Tribune de Genève". Et le moins qu'on puisse dire c'est que le Schmoll n'y va pas avec le dos de la cuillère : de son pote JOHNNY à François HOLLANDE, en passant par Maurice CHEVALIER, Little RICHARD, Patricia KAAS ou Arthur H, tout le monde y passe ! "JOHNNY me fatigue parce qu'il n'a pas les mêmes horaires. Il est très fatiguant là-dessus. Comme il est têtu, il dit : "Si, viens !" à une heure du matin... Et puis : "T'es pas un ami, tu me laisses !"... "D'accord, je te laisse". Mais il trouvera toujours quelqu'un pour aller au bout de la nuit avec lui (rires) !".

Il faut dire que l'interprète de "Tu parles trop" croise la route de celui de "Viens danser le twist" dès la fin des années 50, les deux artistes se produisaient alors dans le lieu culte du rock français : le Golf-Drouot d'Henri LEPROUX (voir sur ce lien). A cette époque-là, le succès de Maurice CHEVALIER est évidemment établi, ce dernier se produit notamment à l'Alhambra de Paris, rebaptisé l'Alhambra-Maurice Chevalier, et fait passer en première partie un orchestre iconoclaste dirigé par son jeune arrangeur talentueux de l'époque, Michel LEGRAND ; Maurice CHEVALIER enregistrera même "Le twist du canotier" avec Eddy MITCHELL. "J'avais horreur de mon duo avec Maurice CHEVALIER. C'est BARCLAY qui l'a fait pour le sauver de la déroute. C'était la première fois de sa vie qu'il vendait un disque ! Même au temps de sa splendeur, il n'en vendait pas ! Ça lui est arrivé deux fois : avec LES CHAUSSETTES NOIRES et avec Gigliola CINQUETTI en Italie .../... On ne va pas en dire du mal, mais... je ne le trouvais pas intéressant. Déjà, pour vous offrir un verre (sarcastique) .../... Little RICHARD lui, est toujours mon idole. Mais quand on était gosses et qu'on entendait Little RICHARD avec cette voix extraordinaire, on ne pensait pas que c'était une telle "folle" ! Alors que lui-même le dit sans s'en cacher. On a d'ailleurs fait un trio avec JOHNNY et lui sur un album. Avec JOHNNY, quand on a vu de près l'idole de quand on était gosses, on était impressionnés et, en même temps, on se retenait de rire car notre Little RICHARD avait une moumoute et une couche de fond de teint qu'on n'imaginait pas possible (sourire)".

Eddy MITCHELL confie également qu'il y a une dizaine d'années, un disque hommage à sa carrière par la jeune génération avait été enregistré, mais qu'il l'a refusé, "tellement c'était nul". "C'était très mal fait. Patricia KAAS, qui chante pas mal d'ailleurs, mais qui ne savait pas ce qu'elle chantait avec une version masculine très bizarre du "Cimetière des éléphants", que je n'ai d'ailleurs pas comprise. Il y a un truc qui va finir par sortir, assez vieux pourtant, d'Arthur H, qui a repris "Je ne suis pas un géant". Je veux bien lui faire plaisir, il la sort, mais... Moi j'aime les chanteurs qui chantent ! Chanter, en place, et sans faire de fausses notes s'il vous plaît ! Et Arthur H... La plupart du temps, on laisse passer des trucs... C'est faux, et moi je ne peux pas ! Enfin, ça existe, et puis tant mieux ! Je m'en fiche, mais on ne peut pas me demander d'écouter ça chez moi !". 

Un chez-lui cher au cœur de l'artiste aujourd'hui âgé de 73 ans, qui a décidé de plus partir en tournée parce qu'elles sont trop fatigantes, et que le plaisir de retrouver son lit chaque soir après s'être produit sur scène reste plus fort - même si la politique de notre pays l'inquiète. "Le Front National, c'est l'épouvantail pour HOLLANDE. Comme ça, HOLLANDE risque de repasser. C'est sa seule chance, d'ailleurs... Le même phénomène qu'à l'époque de MITTERRAND, sauf qu'HOLLANDE, il n'est pas MITTERRAND... Le Front National, ça m'inquiète, bien sûr. Mais je suis encore plus inquiet si c'est HOLLANDE. Des deux maux, faut se tirer, quoi ! J'exagère, mais je crois que HOLLANDE risque de repasser si le Front National continue à prendre cette ampleur car il sera au deuxième tour. Vous vous rendez compte, si c'est les deux qui sont opposés en finale ? Les français vont se dire : "Tant pis, on va reprendre le gros tout mou, et puis voilà !".

Thierry Cadet

1 commentaireAjouter un commentaire

  • 20/03/2016 - 16h38 - fanantoine

    Toujours égal a lui même . Moi et Moi et rien d'autre . Petit , très petit

Votre commentaire



50 caractère(s) restant(s)


250 caractère(s) restant(s)

Pour confirmer votre commentaire, veuillez recopier le code suivant

Tout commentaire sera validé par notre équipe de modération avant d'être mis en ligne.

Publicité

Plus d'actualités


Retour en haut de page

Publicité


L'offre multi-écrans

offre multi ecrans
multi ecrans melody

Suivez-nous !

facebook melodytwitter melodygoogle melodyyou tube melody

Recevoir la newsletter

Jeu Melody 15 ans

jeu melody 15 ans

Accès direct aux émissions

melody varietes melody concerts
melody films melody documentaires
hit melody vintage top melody vintage
melody 2 tubes melody story
academie des 9 nouvelle sequence du spectateur
melody de star melody mag

Publicité


Se connecter

PopIn