Accueil Actualités musicales Sandra KIM : "Si j'avais su..."

Sandra KIM : "Si j'avais su..."

20/06/2016 - 10h30 2 commentaires
Sandra KIM :

 Crédit photo : visuel de l'ouvrage de Sandra Kim

En 1986, Sandra KIM n'a alors que 13 ans et demi quand elle fait triompher son pays, la Belgique, pour la première fois au Grand Prix Eurovision de la Chanson. Avant le concours et durant les répétitions, la délégation belge et le manager de la chanteuse déclarent que la jeune fille est âgée de 15 ans. Tous pensent que son très jeune âge pourrait être un obstacle à sa réussite au concours. La vérité fut révélée après sa consécration et entraîna une demande officielle de disqualification auprès de l'UER, de la part de la télévision publique suisse (un pays qui était arrivé... second). Cette plainte n'aboutira jamais, le règlement du concours ne prévoyant alors aucune limite d'âge des participants (ce n'est qu'à partir de 1990 qu'il fut imposé aux candidats d'avoir au minimum seize ans, le jour de leur participation). Ce soir-là, sa chanson "J'aime la vie" décroche la victoire avec 176 points. "Si j’avais su, j’aurais construit mon parcours différemment. Je n’aurais pas fait toutes ces choses-là, en tout cas pas dans le même timing. L’Eurovision ? Oui, mais peut-être plus tard. Je n’aurais peut-être pas rencontré mon manager de l’époque .../... Donc, les trois petits points de suspension sont certes lourds de sens, mais ils peuvent être pris au sens positif aussi. Si j’avais su… j’aurais peut-être pu concourir à l’Eurovision quelques années plus tard" confie-t-elle aujourd'hui à nos confrères du site Idoles Mag, à l'occasion de la parution de sa première autobiographie "Si j'avais su...", une série d'entretiens réalisée avec Claude RAPPÉ, disponible actuellement aux Editions La boite à Pandore.

Il faut dire que si "J'aime la vie" (que la chanteuse réenregistre à l'occasion de ses 25 ans), qui deviendra notamment un tube en Belgique (Top 1), mais aussi aux Pays-Bas (Top 2), en Suède (Top 15), en France (Top 21), en Suisse (Top 29) ou en Allemagne (Top 50), lui a apporté la célébrité immédiate, la suite fût moins glorieuse pour Sandra KIM. "Tokyo Boy" son follow-up, ne remporte pas le succès escompté. Sandra KIM disparaît alors des radars européens, poursuivant pour autant sa carrière en Belgique avec plus ou moins de panache, portée par la parution d'un premier album "Balance tout", puis par "Sixties", un disque de reprises de standards des années 60 dans lequel elle adapte les tubes de Roy ORBISON, THE SUPREMES, Michael JACKSON, Mary HOPKIN, BOYS TOWN GANG, Dusty SPRINGFIELD ou Olivia NEWTON-JOHN - incluant notamment "Qu'est-ce que tu fais ce soir ?". "C’est vrai que pendant longtemps, je me suis dit que j’étais passée à côté de quelque chose. Je ne sais pas si on peut appeler ça des regrets… Mais je rêvais d’un autre destin et d’une autre vie. Je n’aime pas du tout la célébrité. Je n’étais pas faite pour ça. Je suis quelqu'un de simple et de discret… .../... Ma personnalité est comme ça, mais je n’aime pas me mettre en évidence, j’aime me fondre dans la masse. Quand on me reconnait, je me braque facilement. J’ai toujours eu des problèmes avec ça .../... Mais il ne faut pas être hypocrite, j’aime énormément chanter ! Il faut dire ce qui est vrai aussi. La musique, j’adore. Je ne pourrais pas vivre sans. Être une chanteuse de l’ombre, à une autre échelle, m’aurait tout autant plu".

sandra-kim

avec Vanessa PARADIS

Après avoir participé à de nombreuses comédies musicales (et notamment "Les Misérables" à Anvers, en 2009), Sandra KIM dévoile son cinquième album "Make-Up", il y a cinq ans. Un disque résolument pop-rock, une direction dans laquelle la jeune femme souhaite à présent se diriger. "Pour ne rien vous cacher, je songe en ce moment à lui donner une suite. Je suis une chanteuse de variété, je le revendique et j’en suis fière, mais j’ai envie de m’en éloigner un peu. Mais pas trop. Je ne dénigre pas du tout la variété. Mais aujourd’hui, j’aurais plutôt tendance à me diriger vers ce répertoire. Une chanson populaire, mais peut-être un peu moins estampillée variété pure et dure". A suivre...

Thierry Cadet

2 commentairesAjouter un commentaire

  • 21/06/2016 - 02h28 - Hug

    En réalité, je pense que son producteur avait dit qu'elle avait 15 ans parce que dans les paroles de la chanson, il est dit : "Moi, j'ai 15 ans et je te dis oh oh j'aime la vie". Le parolier aurait dû écrire qu'elle avait 13 ans.

  • 20/06/2016 - 12h53 - fandevideo

    C'est aussi l'interprète du générique Il était une fois la vie

Votre commentaire



50 caractère(s) restant(s)


250 caractère(s) restant(s)

Pour confirmer votre commentaire, veuillez recopier le code suivant

Tout commentaire sera validé par notre équipe de modération avant d'être mis en ligne.

Publicité

Plus d'actualités


Retour en haut de page

Publicité


L'offre multi-écrans

offre multi ecrans
multi ecrans melody

Suivez-nous !

facebook melodytwitter melodygoogle melodyyou tube melody

Recevoir la newsletter

Jeu Melody 15 ans

jeu melody 15 ans

Accès direct aux émissions

melody varietes melody concerts
melody films melody documentaires
hit melody vintage top melody vintage
melody 2 tubes melody story
academie des 9 nouvelle sequence du spectateur
melody de star melody mag

Publicité


Se connecter

PopIn