Accueil Actualités musicales EUROVISION : Alma a-t-elle une chance de gagner ?

EUROVISION : Alma a-t-elle une chance de gagner ?

13/05/2017 - 11h00 0 commentaire
EUROVISION : Alma a-t-elle une chance de gagner ?

 Crédit photo : Facebook officiel

Sans parler des soit-disant votes géopolitiques, qui s'appliquent parfois, certes, quand aucun candidat ne sort véritablement du lot (ce qui n'était pas le cas de la Norvège en 2009, de l'Allemagne en 2010, de la Suède en 2012 et 2015, ou de l'Autriche en 2014, puisque leurs vainqueurs étaient très largement au-dessus), la chanson d'ALMA "Requiem", est-elle à la hauteur ? Alors que ce tango 2.0 endiablé s'y prêterait (comme au sein du clip), ALMA est statique, et ne bouge pas, pas plus que d'éventuels danseurs qui auraient été les bienvenus. "J’essaie de bouger autant que je peux. J’ai plutôt l’habitude de chanter derrière un piano, la danse n’est pas mon principal talent" confie-t-elle aux journalistes sur place, à Kiev. "Requiem" est moins évident que "J'ai cherché" à la première écoute, mais pourquoi pas ? "Je suis plus soucieux cette année que l'an dernier" confie Edoardo GRASSI, le chef de la délégation française, à nos confrères du site Pure Charts.

"Le challenge est double. On vit sous l'aura mais aussi l'ombre d'AMIR qui a eu une année mythique après l'Eurovision. Je ressens plus la pression du public français qui, même s'il adhère au choix d'ALMA, n'hésite pas à me rappeler que "AMIR c'était mieux". Ces mêmes personnes qui, au début quand on a annoncé AMIR avec "J'ai cherché", avaient critiqué ce choix... ALMA commence enfin à marcher en radio avec "Requiem", ça a pris plus de temps qu'AMIR c'est vrai. J'étais inquiet au début mais c'est normal, c'est une artiste qui s'est faite connaitre après l'annonce, contrairement à AMIR, qui était déjà connu grâce à "The Voice"".

Pour info, la France n'a pas remporté le concours depuis 1977 avec Marie MYRIAM et "L'oiseau et l'enfant" - même si elle s'est distinguée à plusieurs reprises depuis, notamment en 1990 (2ème avec Joëlle URSULL et "White & Black Blues" signé Serge GAINSBOURG), en 1991 (2ème avec AMINA et "Le dernier qui a parlé"), en 1993 (3ème avec Patrick FIORI et "Mama Corsica"), en 2001 (4ème avec Natasha ST-PIER et "Je n'ai que mon âme"), en 2002 (5ème avec Sandrine FRANÇOIS avec "Il faut du temps" signé Patrick BRUEL), en 2009 (8ème avec Patricia KAAS et "Et s'il fallait le faire") et bien sûr en 2016 (6ème avec AMIR et "J'ai cherché"). "Il y a plusieurs raisons" poursuit Edoardo GRASSI. "Le choix artistique d'abord. On a proposé des titres qui n'étaient pas dans les attentes du public européen. Niveau mise en scène on était derrière les autres, et aussi les relations diplomatiques avec les autres pays n'étaient pas soignées. Pour moi, c'était primordial. C'était ma première démarche en arrivant à ce poste". A suivre...

Thierry Cadet

0 commentaireAjouter un commentaire

Votre commentaire



50 caractère(s) restant(s)


250 caractère(s) restant(s)

Pour confirmer votre commentaire, veuillez recopier le code suivant

Tout commentaire sera validé par notre équipe de modération avant d'être mis en ligne.

Publicité

Plus d'actualités


Retour en haut de page

Publicité


L'offre multi-écrans

offre multi ecrans
multi ecrans melody

Suivez-nous !

facebook melodytwitter melodygoogle melodyyou tube melody

Recevoir la newsletter

Accès direct aux émissions

melody varietes melody concerts
melody films melody documentaires
hit melody vintage top melody vintage
melody 2 tubes melody story
stars de pub nouvelle sequence du spectateur
melody de star melody mag

Publicité


Se connecter

PopIn