Accueil Actualités musicales Séverine FERRER : "Avant le début de l'Eurovision, on nous avait dit le nombre de points"

Séverine FERRER : "Avant le début de l'Eurovision, on nous avait dit le nombre de points"

25/09/2017 - 11h30 0 commentaire
Séverine FERRER :

 Crédit photo : Marlyse Press Photo

De 1997 à 2005, Séverine FERRER a fait de son émission "Fan de", le rendez-vous incontournable pour toute une génération née au croisement des années 80 et 90. En 2006, elle est choisie pour représenter Monaco à l'Eurovision. Le site Brain Magazine a retrouvé la jeune femme âgée aujourd'hui de 40 ans, qui évoque sa participation au concours annuel organisé par l'Union européenne de radio-télévision, l'UER, et balance pas mal sur les dessous de la compétition. "C’était hyper-angoissant, j’ai même appelé mon père à la rescousse. Il faut que tu te rendes comptes que tu dois faire face à plus de 18 000 personnes dans le stade, et à plus de 200 millions de téléspectateurs. Le jour même, j’ai pris un quart de Lexomil le matin, le midi et le soir, mais ça ne me calmait pas. On l’entend d’ailleurs : j’ai la voix qui tremble. On peut penser que c’est pour ça que je n’ai pas gagné, mais tout était joué d’avance. Avant le début de la compétition, on nous avait dit le nombre de points exact pour chaque pays…".

Sur une chorégraphie signée Bruno VANDELLI, c'est à Athènes que Séverine FERRER interprète "La coco-dance", une chanson co-écrite par J. WOODFEEL et Iren BO. Classée 21ème avec quatorze points, elle ne sera pas qualifiée pour la finale du concours. "L’Eurovision, c’était un rêve d’enfant. Ou plutôt, celui de mon frère. Du coup, quand Monaco est venu me chercher, je ne pouvais pas refuser. C’était un tel honneur ! Bon, j’ai juste pu retoucher un peu le morceau imposé, mais c’était une chance unique pour moi. Surtout quand on sait à quel point cet événement est important au sein de ma famille. Encore aujourd’hui, on se réunit chaque année pour regarder l’Eurovision ensemble. Si je m’appelle Séverine, c’est d’ailleurs en hommage à la chanteuse SÉVERINE qui avait représenté Monaco en 1971 (ndlr : lauréate avec "Un banc, un arbre, une rue"), et qui était ma marraine lors du concours. Tout un symbole" poursuit-elle.

 

ET AUJOURD'HUI ?

Ces dernières années, Séverine FERRER a fondé My Agency, une agence de mannequinat pour enfants, avec deux associés rencontrés sur un plateau télé. Comédienne à ses heures, elle n'en oublie pas pour autant la chanson. "Je continue à le faire parce que j’aime ça, mais j’ai tendance à privilégier d’autres activités pour retarder un peu l’échéance. J’y reviendrai probablement, mais avec des thèmes et une approche plus personnels. Je n’ai pas encore trouvé mon univers musical. Mais bon, certains musiciens mettent des carrières entières à le trouver - il me reste à trouver le bon compositeur". A suivre...

Thierry Cadet

0 commentaireAjouter un commentaire

Votre commentaire



50 caractère(s) restant(s)


250 caractère(s) restant(s)

Pour confirmer votre commentaire, veuillez recopier le code suivant

Tout commentaire sera validé par notre équipe de modération avant d'être mis en ligne.

Publicité

Plus d'actualités


Retour en haut de page

Publicité


L'offre multi-écrans

offre multi ecrans
multi ecrans melody

Suivez-nous !

facebook melodytwitter melodygoogle melodyyou tube melody

Recevoir la newsletter

Accès direct aux émissions

melody varietes melody concerts
melody films melody documentaires
hit melody vintage top melody vintage
melody 2 tubes melody story
stars de pub nouvelle sequence du spectateur
melody de star melody mag

Publicité


Se connecter

PopIn