Accueil Actualités musicales Florent PAGNY annonce l'AccorHotel Arena de Paris

Florent PAGNY annonce l'AccorHotel Arena de Paris

18/10/2017 - 09h00 0 commentaire
Florent PAGNY annonce l'AccorHotel Arena de Paris

 Crédit photo : visuel du concert parisien de Florent Pagny

Fort du succès que remporte son nouvel album "Le présent d'abord", n°1 des meilleures ventes de disques en France depuis trois semaines consécutives, totalisant déjà 72 000 passages en caisse, Florent PAGNY annonce son retour sur scène à Paris, pour le 5 mars prochain, à l'AccorHotel Arena, à bord du "55 Tour". Ses nouvelles chansons, mais aussi celles qui ont fait son succès depuis trente ans d'une carrière en dents de scie, sublimée ses vingt dernières années par des ventes exceptionnelles.

"Le présent d'abord" est un disque écrit et composé par de jeunes auteurs/compositeurs en vogue, de SLIMANE à NAZIM HITCH (AMIR, Kendji GIRAC, Claudio CAPÉO, ALMA), en passant par MAÎTRE GIMS ou même par Antoine ESSERTIER (réalisateur du premier album de VIANNEY), sans oublier le fidèle Lionel FLORENCE pour quelques textes. Si "Le présent d'abord" (composé par MAÎTRE GIMS) n'aura pas autant marqué les esprits que "Les murs porteurs" (offert par CALOGERO et Christophe CIRILLO il y a quatre ans), Florent PAGNY ne baisse pas les bras et dévoile le clip de "La beauté du doute", qui semble véritablement séduire ses admirateurs.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Florent PAGNY est à nouveau au cœur d'une polémique, après avoir récemment déclaré vouloir s'exiler au Portugal pour ne pas payer d'impôts sur l'héritage et sur la succession, mais aussi sur les royalties générées par ses ventes de disques... en France. Seulement voilà, pour un artiste ayant bâti sa carrière dans notre Hexagone, la pilule ne passe pas. "La vie est extraordinaire là-bas, mais j’y vais aussi pour de vraies raisons fiscales. Pas d’impôts sur l’héritage et sur la succession. Je n’en suis pas encore là, mais je trouve ça sympathique quand même. Parce que quand un mec a bossé toute sa vie en payant des impôts, le jour où il est mort, on lui reprend encore la moitié. C’est pas une honte, ça ?" déclare-t-il à Emmanuel MAROLLE du "Parisien" - qui selon l'artiste l'aurait trahi, car ses propos étaient censés rester off (voir sur ce lien).

Thierry Cadet

0 commentaireAjouter un commentaire

Votre commentaire



50 caractère(s) restant(s)


250 caractère(s) restant(s)

Pour confirmer votre commentaire, veuillez recopier le code suivant

Tout commentaire sera validé par notre équipe de modération avant d'être mis en ligne.

Publicité

Plus d'actualités


Retour en haut de page

Publicité


L'offre multi-écrans

offre multi ecrans
multi ecrans melody

Suivez-nous !

facebook melodytwitter melodygoogle melodyyou tube melody

Recevoir la newsletter

Accès direct aux émissions

melody varietes melody concerts
melody films melody documentaires
hit melody vintage top melody vintage
melody 2 tubes melody story
stars de pub nouvelle sequence du spectateur
melody de star melody mag

Publicité


Se connecter

PopIn