Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert

Biographie

Michael Joseph JACKSON plus connu sous le nom de Michael JACKSON est né le 29 août 1958 à Gary en Indiana et est décédé le 25 juin 2009 à Los Angeles en Californie. Septième enfant d'une famille de neuf enfants, très rapidement le jeune Michael JACKSON démontre des facilité de chant avec ses frères, et commence à faire le show dès 6 ans, mais c’est à 11 ans, qu’il est reconnu professionnel, grâce au groupe JACKSON FIVE, qu’il forme avec ses grands Frères.

 

En 1968, Joseph le père de la famille JACKSON, prend la décision de déménager tout le petit monde, direction Détroit, car ayant tapé dans l’œil de Berry GORDY président du Label Motown, le groupe signe son premier contrat et Diana ROSS décidé de les mettre en avant en devenant leur marraine.

 

Berry écrira alors le tube "I Want Your Back" et la machine fut lancée avec l’enchaînement de tubes comme "ABC", "The Love You Save", et "I'll Be There". Un succès qui durera environ 5 ans, et dès 1971, Michael JACKSON décide de se lancer en solo en parallèleet sort l’album "Got To Be There" 1972 sous le label Motown, et le succès est au rendez vous avec le titre phare qui lui permettra d’obtenir un Golden Globe et une nomination aux Oscars pour le film du même nom. Succès de courte durée, puisque l’année suivante sort l’album "Music And Me" et en 1975 "Forever" qui ne trouveront pas leur public.

 

En 1977, il est choisi pour jouer dans la comédie musicale The Wiz qui deviendra culte avec les années. Finalement Michael JACKSON signe chez Epic tout comme ses frères, avec lesquels il sort en 1978 l’album "Destiny", qui permet à Michael de prendre une nouvelle dimension et s’impose sur le devant de la scène avec des titres comme "Boogie" et "Shake Your Body (Down To the Ground)".

 

Face au retour du succès, Michael JACKSON revient en solo l’année suivante avec l’album "Off the Wall", coproduit avec Quincy JONES avec des chansons composées par Rod TEMPERTON, Stevie WONDER et Paul McCARTNEY. L’album franchira les 20 millions d’exemplaires vendus.

 

L’année suivant sort l’album de The JACKSON "Triumph", avec les succès comme "Lovely One" et "Can You Feel It", qui permettra à Michael JACKSON de se juger sur la conception d’un vidéo clip. Cette année là, Michael espère être nominé au Grammy Awards, pour l’album de l’année, malheureusement les professionnels ne le retiennent pas et jure que son prochain album va marquer les esprits…

 

Et Michael JACKSON a su tenir sa promesse, puisque le 1er décembre 1982, il sort "Thriller", qui s’écoule un million d'exemplaires en un mois, et à dix millions sur un an s’imposant durant 37 semaines numéro 1 des ventes, et restant dans le Billboard plus de deux ans. Entré au Guiness des records, "Thriller" aurait dépassé les 65 millions de ventes dans le monde.

 

Avec cet opus, Michael JACKSON obtient huit récompenses aux American Music Awards et huit aux Grammy Awards et le 20 novembre 1984, il obtient une étoile sur l'Hollywood Walk of Fame. Promu par plusieurs titres de l’album, "Billie Jean", "Thriller" et "Beat It" auront le droit à un clip mais c’est bien "Thriller" qui marquera les esprits avec un budget de 1 million de dollars et sa durée de 14 minutes, il sera le premier clip d’un noir à être diffusé sur MTV et son making Of sera la cassette la plus vendues à l’époque.

 

Avec son album, Michael JACKSON devient une figure majeure de la musique pop et révolutionne tout simplement l’industrie du disque. Le 16 mai 1983, la Motown fête ses 25 ans et Michael JACKSON vient avec ses frères, et interprétera l’unique titre n’appartenant pas à la Motown, et marquera à jamais les esprits des gens, en y faisant pour la première fois le Moonwalk, pas de danse qu’il a rendu célèbre dans le monde. 

 

Au début de l’année 1984, Michael JACKSON est victime de graves brulures lors du tournage d’une publicité pour Pepsi. Sévèrement brûlé, il ne portera pas plainte et reversera les fonds de son assurance, soit plus d’un million de dollars, à la Brotman Medical Center, un centre pour les grands brûlés où il a été soigné. Le centre changera plus tard de nom pour le "Michael JACKSON Burn Center" en son honneur. Face à la douleur, Michael ingurgite régulièrement des anti-douleurs, c’est à ce moment là que sa dépendance commencera.

 

En 1984, l'album "Victory" met fin à l’aventure The JACKSON, les frères ne voulant plus trop jouer le jeu, avec une ultime tournée, qui démontrera que la fin du groupe était l’unique possibilité, puisque l’entente n’était plus cordiale. Deux ans plus tard Michael JACKSON jouera le premier rôle du film Captain Eo en 3D produit par George LUCAS et réalisé par Francis Ford COPPOLA qui sera diffusé dans les parcs d'attractions Disney jusqu'au 17 août 1998 avant sa remise en avant après le décès du chanteur.

 

En 1987, Michael JACKSON décide enfin à sortir un nouvel album avec "Bad". Si les chiffres ne sont pas les même que pour « Thriller » l’album est un carton avec pour la première fois dans l’histoire de la musique, 5 singles numéro 1 des ventes sur 9 singles sortis.

 

Cet album permettra à Michael JACKSON d’assurer sa première tournée mondiale. Signant un gros contrat avec Sony, Michael sort l’album "Dangerous" en 1991, et c’est encore un succès pour l’album, numéro 1 en Trois jours, et le chanteur fait appel à de nombreuses guests pour les clips qui en sont extraits comme Michael JORDAN, Kris KROSS, Naomi CAMPBELL, Eddie MURPHY, Magic JOHNSON et IMAN, Macaulay CULKIN ou bien encore la Princesse Stéphanie de Monaco.

 

En Juin 1995, Michael JACKSON sort le double album "HIStory", contenant des titres remastérisés mais aussi un album inédit, avec notamment son duo avec Janet JACKSON sa sœur sur le titre "Scream", mais aussi "You Are Not Alone", "Earth Song", "They Don't Care About Us", "Stranger in Moscow".

 

Deux ans plus tard, Michael JACKSON sort l’album de remix "Blood on the Dance Floor" avec quelques inédits dont "Ghosts", avec un court métrage truffé d’effets spéciaux, réalisé par Stan WINSTON, écrit par Michael JACKSON et Stephen KING.

 

Après une longue absence, Michael JACKSON sort en Octobre 2001 l’album "Invincible" qui est l'album le plus cher de l'industrie musicale avec un budget estimé à 30 millions de dollars. Pour le promouvoir, Sony organise un concert géant pour les trente ans de carrière de Michael. Les ventes sont bonnes mais l’entente avec la maison de disque n’est plus cordiale.

 

Le 13 juin 2002, Michael JACKSON a été introduit, pour son travail de compositeur, au Songwriters Hall of Fame. Après la publication de plusieurs best of, qui marqueront la fin de contrat avec Sony, Michael JACKSON décidé de marquer les 25 ans de l’album "Thriller" et sort en 2008 l’album "Thriller 25" avec deux inédits et la remasterisation de plusieurs titres, et l’ajout de duo avec des artistes de la nouvelle génération comme AKON, FERGIE, WILL.I.AM des BLACK EYED PEAS et Kanye WEST.

 

Le 29 août 2008, pour célébrer le cinquantième anniversaire de Michael JACKSON, sort King of Pop, une compilation de dix-huit chansons dont la liste a été choisie par des fans.

 

En Janvier 2009, Michael JACKSON fait son retour public lors d’une conférence à l’O² Arena de Londres, pour annoncer ses derniers concerts avant son retrait artistique. Alors qu’il pense ne devoir assurer que quelques concerts dans la salle anglaise, AEG le producteur du show This Is It lui fait signer une cinquantaine de date, avant la publication d’un album, et une tournée mondiale. Le chanteur se sait fatiguer et son entourage a peur pour sa santé qui semble très fragile. En quelques heures, tous les concerts affichent complets.

 

Et si les premiers shows sont reportés pour avoir plus de temps pour préparer le spectacle. Nous sommes alors au printemps, et si les répétitions sont intenses et que le chanteur semble tenir le coup, ses allers-retours vers les médecins, et les rumeurs annoncent clairement que tout ne se passe pas comme il faut. Michael JACKSON dort peu, est accro aux somnifères, ne mange pas assez, mais cela n’inquiète pas la production.

 

Le 25 Juin 2009, Michael JACKSON perd connaissance peu avant midi, suite à une injection de Propofol, un anesthésient puissant que le chanteur prend pour dormir. La dose étant trop forte, Michael fera un arrêt cardiaque et malgré la présence de son médecin, Conrad MURRAY, qui sera reconnu coupable d’homicide, et malgré l’arrivée des secours, le King Of Pop va mourir à l’Hopital de Los Angeles soit trois semaines avant le début de ses concerts.

 

Après un hommage en Juillet au Staple Center, Michael JACKSON sera finalement enterré en Septembre 2009 après une longue querelle judiciaire. À l’automne, et avec l’accord de la famille et de la maison de disque, Kenny ORTEGA sort le film "This Is It", avec les répétitions du show, où Michael apparait pourtant en pleine forme.

 

À sa mort, Michael JACKSON laisse trois enfants, dont deux avec Debbie Rowe, Prince Michael Junior né en 1997, Paris Michael née en 1998 et Prince Michael II né de mère inconnue par insémination artificielle en 2002.

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco, au Luxembourg et au Maghreb

S'abonner à Melody