5 chansons inoubliables de Jane Birkin

Par Gilles Farina-Vallé
Le 17 juillet 2023
3 mins

La plus française des chanteuses britanniques nous a quittés à l’âge de 76 ans. Plus qu’une actrice et interprète, la chanteuse restera à jamais la muse de Serge Gainsbourg avec qui elle a partagé la vie pendant 12 ans. Pour lui rendre hommage, Melody TV vous propose de revenir sur 5 tubes inoubliables de Jane Birkin.

Je t’aime, moi non plus

Voilà une chanson qui a fait scandale… Et ce n’est pas peu dire ! En effet, cette chanson sort en 1969 (année érotique) et crée la polémique. En effet, en cette fin de décennie, le râle des deux amants ne passent pas inaperçu et la presse internationale condamne le duo Gainsbourg/Birkin. Qu’importe car le succès commerciale sera au rendez-vous !

Di doo dah

L’adolescence est une période ingrate… Jane Birkin l’a bien compris quand elle était en pensionnat en Angleterre. En effet, son corps ne changeait pas et elle était la cible de moqueries de ses camarades. Mais en 1973, Serge Gainsbourg lui offrit une chanson dans laquelle elle prit sa revanche dans un refrain inoubliable : Di doo dah

Ballade de Melody Nelson

Une ligne de basse inoubliable, des violons jouant en cadence et une narration inoubliable de Serge Gainsbourg, Ballade de Melody Nelson est certainement l’un des plus beaux duos de la chanteuse. Bien qu’elle ne se contente de dire son nom, la chanson nous marque par la fascination de l’auteur pour sa muse ! Un album du style rock progressif à redécouvrir absolument pour comprendre le répertoire de Jane Birkin.

Ex-fan des sixties

Voici l’une des chansons les plus connues de Jane Birkin. Un titre tout en mélancolie où la chanteuse égraine les grands artistes des années 60. Le rock’n’roll a progressivement laissé la place aux variétés et au Disco. La aussi, le titre est également signé par Serge Gainsbourg.

Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve

L’ambiguïté et les contrastes de Serge Gainsbourg à leurs paroxysmes. En effet dans Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve, la chanteuse évoque sa volonté de se séparer du bonheur encore présent pour ne pas vivre une véritable scène de rupture. N’oublions pas que cette chanson de 1983 sort alors que les deux artistes viennent de se séparer… Plus qu’une chanson, c’est tout un album que Serge Gainsbourg estimait devoir à sa muse. Ainsi n’hésitez pas à redécouvrir Baby Alone in Babylone !

Aujourd’hui, la muse est partie rejoindre son poète. Toute l’équipe de Melody adresse ses pensées à Jane Birkin et à ses proches.

Retrouvez l’artiste sur notre plateforme de streaming : my.melody.tv