Alain CHAMFORT : son nouvel album le 13 avril

Par Thierry Cadet
Le 28 janvier 2015
3 mins

Trois ans après son disque de duos « Elles et lui« , et cinq ans après son hommage à Yves SAINT LAURENT « Une vie Saint Laurent » contenant des chansons originales, Alain CHAMFORT reviendra au printemps prochain poser une nouvelle pierre à l’édifice de sa riche discographie. Je suis très heureux de vous annoncer que mon nouvel album sortira le 13 avril. Il est composé de onze chansons originales. Les textes sont signés Jacques DUVALL, et la réalisation Frédéric LO. Le titre d’ouverture du disque : « Deux poignards bleus« , sera disponible sur la compilation du magazine « Les Inrockuptibles« . Quant au premier single officiel, vous pourrez le découvrir très prochainement déclare l’artiste sur sa page Facebook.

Des confidences que l’artiste avait déjà faites en avant-première sur Melody il y a quelques mois. Je ne suis pas sûr que mes plus belles compositions soient celles qui restent à venir confiait-il humblement à Frédéric ZEITOUN dans « Melody de ma vie » (voir sur ce lien). J’aimerai bien au moins être un peu surpris. Je trouve que le prochain album, celui que je suis en train de faire, me plait. J’ai travaillé avec Jacques DUVALL, l’auteur avec lequel je suis fidèle depuis pas mal de temps, et je trouve que lui a excellé dans cet album. Moi, je pense que je maintiens un niveau, mais je n’ai pas le sentiment d’avoir proposé une musique particulièrement étonnante, riche, nouvelle, originale ; je suis content de moi sinon je ne l’aurais pas enregistré, mais malgré tout je ne sais pas si j’aurai un jour, encore l’occasion de refaire des choses que je suis fier d’avoir faites, comme « Palais royal« .

Alain LE GOVIC aka Alain CHAMFORT est un musicien, chanteur et compositeur français, né le 2 mars 1949 à Paris. La famille Le GOVIC habite Clichy. Pendant l’été 1952, elle déménage à Eaubonne dans le Val-d’Oise. C’est remarqué par Claude FRANÇOIS, qu’Alain CHAMFORT connaît ses premiers tubes, « Adieu mon bébé chanteur » et « L’amour en France« . En 1976, malgré tout, il quitte l’univers étouffant du label Flèche (Jaloux de son succès, Claude FRANÇOIS était devenu un véritable tyran à son égard) en signant chez CBS pour enregistrer « Le temps qui court« , « Joujou à la casse » ou « Baby Lou » (et parallèlement réaliser des chœurs pour Véronique SANSON). Puis, c’est une chanson de Serge GAINSBOURG « Manureva« , qui restera à ce jour le plus grand succès de sa carrière, en 1979. Un million d’exemplaires vendus en plein période disco.

Thierry Cadet