Annabelle MOULOUDJI et Frédéric LO reprennent "Enfin tu me viendras"

Par Thierry Cadet
Le 14 mai 2015
2 mins

Nous vous en parlions déjà en avril 2014, MOULOUDJI disparu depuis 20 ans, jouissait d'un hommage rendu par ses enfants Annabelle et Grégory au sein du libre "Athée ! Ô grâce à Dieu…" paru aux éditions Carpentier, avec la collaboration de Laurent BALANDRAS (voir sur ce lien). Six mois après, c'est un clip "Enfin tu me viendras", reprise d'un titre de MOULOUDJI datant de 1971, par sa fille Annabelle MOULOUDJI ("Fuis, Lawrence d'Arabie" en 1987) et par Frédéric LO – par ailleurs réalisateur de l'album Tribute "En souvenir des souvenirs…" paru chez Discograph, qui débarquait sur Internet. "Il a une aura de sympathie extraordinaire ! Cet homme s'adressait aux gens avec une gentillesse, une attention et une générosité, c'est incroyable. Il donnait, il rayonnait …/… J'ai eu envie de faire une album hommage pour les 20 ans de la disparition de notre papa, c'est essayer de faire redécouvrir l'artiste qu'il était aux jeunes générations. On ne connaît plus vraiment MOULOUDJI …/… C'était un grand poète" confie sa fille.

Marcel MOULOUDJI demeure à jamais présent dans l'inconscient collectif grâce à tous les standards qu'il a créés de sa voix de velours, de sa gouaille révoltée et de son jeu d'interprète passionné. Là encore sous la direction artistique de Laurent BALANDRAS, ce joli disque regroupe une poignée d'artistes fascinés par MOULOUDJI, qui donnent une nouvelle vie à ses grands succès incontournables que sont "Comme un p'tit coquelicot", "Un jour tu verras", "L'un à l'autre étranger" ou "Le déserteur" dont la relecture souligne leur caractère intemporel. Pour autant, pas de casting pour booster les ventes, mais Louis CHÉDID, Alain CHAMFORT, MELISSMELL (lauréate du premier Prix Moustaki), Christian OLIVIER des TÊTES RAIDES, DAPHNÉJil CAPLAN, Maud LÛBECK ou Baptiste W. HAMON. Le disque est toujours disponible.

Thierry Cadet