Arnold TURBOUST : le remix de "Bubble Gum" idéal pour l'été

Par Thierry Cadet
Le 30 mai 2017
2 mins

Arnold TURBOUST nous promettait un album plus électronique (voir sur ce lien), une pop chic disponible depuis octobre dernier. Après le single « Souffler n’est pas jouer« , voici que « Bubble Gum » a été choisi en qualité de second extrait du disque, idéal pour cet été dans sa version remixée très estivale. « A la base « Bubble Gum » c’était un tout petit bout qui durait cinq, six secondes, une petite boucle que j’ai retrouvée » explique l’artiste à nos confrères de Horscene (dans une interview à venir). « J’aimais bien la couleur de ces secondes furtives. J’ai décidé de l’étendre et de la composer, de trouver une mélodie, d’autres accords, un texte… Je pense que cette chanson a quelque chose de très pop, c’est la seule qui soit vraiment comme ça sur l’album. C’est très ouvert en terme d’harmonie musicale, en accord majeur, c’est une mélodie très facile, assez entêtante, contrairement à « Souffler n’est pas jouer » qui est beaucoup plus en équilibre« .

Si le clip de « Souffler n’est pas jouer » était une sorte de « playback amélioré« , celui de « Bubble Gum » (signé Jérôme MASI, Guillaume ALLANTAZ et Wilfried FORESTIER pour WHAT) dévoilé dans les prochains jours, promet d’être haut en couleurs ! « Le clip de « Bubble Gum » sera très en mouvement, il raconte une histoire, comme une parabole, coloré… » poursuit-il.

Arnold TURBOUST commence sa carrière avec sa participation aux claviers sur le premier album de MARQUIS DE SADE (actuellement sur le coffret du « Golf-Drouot »), puis c’est la création de son groupe nantais, PRIVATE JOKES. En 1986, une chanson pop propre à l’innocence de nos 80’s le révèle au grand public. « Adélaïde » restera classée quinze semaines au Top 50, pointant 23ème en septembre 1986.

Thierry Cadet