Arthur H rend hommage aux femmes qui se battent dans la dignité

Par Thierry Cadet
Le 23 novembre 2017
2 mins

Il est le fils de Jacques HIGELIN et le demi-frère de Kên HIGELIN et d’Izïa HIGELIN. Voilà bientôt 30 ans qu’Arthur H chante sa poésie de sa voix rauque. Comptant déjà neuf albums studio à son actif, lauréat de trois Victoires de la Musique, le chanteur a partagé avec succès l’an dernier le conte musical « Les souliers rouges » aux-côtés de Marc LAVOINE et de CŒUR DE PIRATE. En préambule d’un nouvel opus à paraître l’an prochain (et qui fera suite à « Soleil dedans » sorti en 2014), voici le single « La boxeuse amoureuse » – au joli clip réalisé par Léonore MERCIER, mettant en scène une chorégraphie évidemment amoureuse effectuée par l’acteur Roschdy ZEM et la danseuse Marie-Agnès GILLOT. L’artiste dédie cette chanson à sa mère. « Tomber ça n’est rien, puisqu’elle se relève… » écrit Arthur H sur sa page Facebook.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Inspiré du film « The Red Shoes » de Michael POWELL – lui-même adapté d’un conte musical d’ANDERSEN, « Les souliers rouges » a été porté par un premier single « Vivre ou ne pas vivre » arrangé par Clément DUCOL. Un disque réalisé par François DELABRIÈRE qui fait côtoyer Marc LAVOINE, CŒUR DE PIRATE et Arthur H. « Ça fait très longtemps que Fabrice ABOULKER veut faire un conte musical (ndlr : 16 ans après sa comédie musicale « Ali Baba »). On avait fait plusieurs tentatives qui ont échoué et puis ça m’a plu parce que ça m’a évoqué la beauté du diable, aussi, l’enfer de CLOUZOT. Le problème entre des hommes et une femme, ces pactes que l’on passe de temps en temps, un petit peu pour de mauvaises raisons » expliquait l’interprète des « Yeux revolver » au micro de RTL. Le clip « Vivre ou ne pas vivre » est réalisé par Sylvain BERGÈRE.

Thierry Cadet