Bernard SAUVAT revient avec "La poésie à fleur de mot"

Par Thierry Cadet
Le 4 octobre 2016
3 mins

Il y a une demi-douzaine d’années, Bernard SAUVAT – fort de plusieurs albums qui malheureusement ne feront que peu de vagues, rebondissait  avec la tournée « Age Tendre » aux côtés de nombreux artistes des années 70 et 80. Un concept dans lequel il ne restera pourtant qu’une seule petite saison. Quoiqu’il en soit, l’artiste âgé aujourd’hui de 75 ans est de retour avec le successeur du disque « Les potes poètes de Barbizon » paru il y a quatre ans.

« La poésie à fleur de mot » est actuellement porté par un premier single « Vrai qu’j’aurais aimé écrire tout ça« , au sein duquel Bernard SAUVAT revient sur les artistes qui l’ont inspiré, de Georges BRASSENS à Georges MOUSTAKI, en passant par BARBARA. « Il est très beau et vous ne serez pas déçus ! » précise le chanteur sur sa chaîne YouTube.

C’est au Maroc, alors qu’il était professeur de math, que Bernard SAUVAT écrira ses premières chansons, avant de se faire repérer en 1970 par , le directeur de radio Lucien MORISSE qui décide de faire de lui, le nouveau Charles TRENET. Rapidement le succès est au rendez vous, puisque Bernard SAUVAT remporte le prix du disque de l’été avec la chanson « L’amour il faut être deux« , et ce n’est que le début puisqu’il enchaine en 1974 avec le titre « Le professeur est un rêveur » qui sera l’une de ses plus grosses ventes. Dès lors les tournées commencent, et Bernard SAUVAT commence à se faire un nom et notamment au Moyen Orient où des chansons comme « Oui, je veux que tu reviennes« , « Je te regarde et je t’admire » ou « C’est un petit coin d’amour » y trouvent le succès.

En 1975, Bernard SAUVAT dévoile notamment « L’amitié » titre qui sera remis au goût du jour grâce à Jérémy CHATELAIN, lors de la seconde saison de « Star Academy« , en 2002.

Thierry Cadet