Claude François - 17 ans, une chanson sur son adolescence

Claude François - 17 ans, une chanson sur son adolescence

Dans la discographie de Claude François, il y a bien évidemment les grands tubes : Alexandrie Alexandra, Belinda, Belles Belles Belles… La période Disco a aussi marqué sa carrière avec notamment Magnolia for Ever. Leur point commun ? Ces chansons font danser les petits et les grands depuis plus de 40 ans !

Pourtant, une chanson demeure peu connue des jeunes générations : 17 ans. Un titre émouvant que l’on vous propose aujourd’hui d’analyser.

La difficulté de l’adolescence

Dans cette reprise d’At Seventeen de Janis Ian, Claude François évoque avec une certaine souffrance une jeunesse déjà lointaine.

En effet, le chanteur décrit un adolescent introverti et rejeté de ses camarades. La solitude est présente tout au long du texte. Un sentiment qui forge un caractère empli de colère et de rage.

Sans villa, sans Vespa sans petite amie, le jeune homme se sent profondément différent de ses camarades.

J’allais au collège français
J’étais dans l’équipe de relais
Toujours le troisième coureur
Je n’ai jamais reçu de fleurs

Alors, le mal-être étant tellement profond et la rage prenant de plus en plus de place, l’adolescent s’invente une histoire et une situation pour exister. Mais ce dernier se rend compte que la supercherie et le mensonge ne peuvent durer éternellement…

Alors la rage me prenait dans le cœur
Et j’étais fils d’ambassadeur
J’inventais oui mais j’étais
Bien reçu et considéré
J’étais trahi en peu de temps
Et l’on riait à mes dépens
Alors j’ai tout compris
À dix-sept ans

Puis vient le point d’orgue de la chanson. Lors du dernier couplet, Claude François nous livre le véritable visage de la vie : l’amour. Dans sa forme la plus pure, une fille l’aime pour ce qu’il est vraiment. Ce jeune homme de 17 ans, délaissé de tous a marqué pour toujours le cœur de cette jeune fille.

J’ai eu moi aussi dix-sept ans
Une fille s’en souvient sûrement
Sans me demander qui j’étais
La première fois elle m’a aimé
J’ai eu moi aussi dix-sept ans
Mais qu’ils sont loin mes dix-sept ans

Ainsi, pouvons-nous dire que cette chanson fait référence à la jeunesse de Claude François ? De ses traumatismes après son départ d’Egypte ? De sa relation compliquée avec son père ? Nul ne sait, mais dans l’émotion de sa voix on ne peut s’empêcher de penser à sa jeunesse douloureuse…

Pour retrouver Claude François dans des émissions jamais revues, rendez-vous sur notre plateforme de streaming : my.melody.tv

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.