Dalida - À ma manière - La liberté jusqu'au bout ?

Dalida - À ma manière - La liberté jusqu'au bout ?

La liberté est un thème largement évoqué dans notre répertoire. Les artistes ont ce pouvoir de transmettre leurs convictions dans leurs chansons. Cette volonté de s’affranchir du monde se retrouve également dans la carrière de Dalida. Et une chanson nous vient particulièrement à l’esprit : À ma manière.

En réécoutant les paroles, nous nous sommes rendus compte de la puissance du message. La diva évoquant la liberté suprême, celle de partir de ce monde “à sa manière”.

Aujourd’hui revenons sur ce merveilleux titre de Dalida, hymne à la liberté et à la solitude…

Dalida libre de son destin…

La chanson composée par Diane Juster se veut lente et emplie de gravité. Et Pascal Sevran et Sylvain Lebel l’on bien compris dans leur adaptation. Mais pourquoi ? Pourquoi rendre une chanson sur la liberté triste et lugubre ? Nous sommes à l’opposé de Laissez-moi danser.

En effet, Dalida évoque la solitude de la vie et sa profonde envie de liberté. Face au fracas du monde, la chanteuse prône la liberté de vivre sa vie à sa manière. Sans rentrer dans une dimension sociologique et philosophique, la chanson nous montre que nous ne sommes jamais réellement libres. Nous passons notre existence sous le prisme des autres, évoluant de structures en structures :

Ma vie n’est pas vraiment ma vie
Elle est à ceux qui m’ont choisi
À leur manière
En laissant mon nom dans les rues
J’ai mis mon bonheur par dessus
À ma manière

Au cours de la chanson, on se rend compte que la chanteuse se bat constamment contre les malheurs de la vie. Les chagrins, les amours, la gloire, les échecs : tant de thèmes qui évoque le combat permanent de la vie. Pourtant Dalida nous montre que la liberté se trouve tout de même dans une profonde volonté d’essayer de vivre sa vie quand même.

jusqu’au soir où…

Ainsi, nous arrivons au point le plus important. Vous vous en doutez, bien qu’il soit discutable, le symbole suprême de liberté reste de choisir l’instant où l’on fait ses adieux au monde. Autrement dit, le jour de sa mort. C’est seulement là que “finalement” la chanteuse nous dit qu’elle sera vraiment libre, maitre de sa vie et de sa mort “à sa manière” :

Et le soir où je m’en irai
Finalement, je le ferai
À ma manière
J’aimerais au tout dernier rappel
Faire mes adieux au soleil
À ma manière

D’une remarquable puissance, les paroles ne nous laissent pas indifférent. On se dit ” bien évidement, c’était écrit, elle nous avait prévenu”. Il est préférable de laisser à chacun l’interprétation des paroles. Souvenons-nous cependant de Mourir sur scène ou Téléphonez-moi…

Quoi qu’il en soit Dalida nous offre une merveilleuse chanson sur la solitude et la liberté de vivre.

Pour retrouver la chanteuse dans des émissions jamais revues, rendez-vous sur notre plateforme de streaming !

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.