"Destination Eurovision" : un premier candidat dévoilé

Par Thierry Cadet
Le 29 décembre 2017
4 mins

Vous le savez, pour l’Eurovision 2018, ce sont les français, précédé d’un jury composé d’Isabelle BOULAY, Christophe WILLEM et AMIR, qui choisiront la chanson qui devra nous représenter le 12 mai prochain, à Lisbonne. Si la date de la première demi-finale (présentée par GAROU) vient officiellement de tomber, il s’agit du 13 janvier prochain, France 2 dévoile ce jour le portrait du premier candidat : MALO’. « L’Eurovision, le temps d’une soirée, il n’y a plus de frontières. On est tous unis en fait, on est tous rassemblés pour célébrer la vie et la musique. Pour moi, c’est absolument magique de pouvoir chanter devant autant de gens. J’irai donner tout ce que j’ai dans le bide » confie le jeune chanteur, interprète de « Ciao« .

MALO’ est un artiste caennais signé sur le label Warner Music, dont le premier album « Be/Être » est sorti en juin dernier (deux ans après l’EP « Let It Go » paru chez Sony Music), dans l’indifférence générale du grand public (malgré d’excellentes critiques). Porté par le single « I Believed« , ce petit protégé de Jean-Louis AUBERT, a réalisé cette année les premières parties des INSUS.

Chaque artiste sera soumis aux votes des jurés français et internationaux. Seuls les quatre meilleurs obtiendront leur place pour la finale. Une deuxième émission aura lieu sur le même principe. Et ce sont donc quatre autres artistes qui accèderont à la finale. La dernière soirée verra ainsi s’affronter en direct les huit finalistes.

Le public, lui, sera appelé à voter lors de la finale en direct afin de désigner le représentant français, qui tentera de faire mieux que la 12ème place d’ALMA. « C’est pour garder un système qui ressemble le plus possible à celui de l’Eurovision » confie Matthieu GRELIER, directeur des programmes de ITV Studios France, expliquant que le classement des jurés sera chamboulé lors de la finale de « Destination Eurovision » par le vote des téléspectateurs – qui comptera pour 50% des voix, comme lors du véritable concours Eurovision.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

En 2015, Jean-Paul CARA – le compositeur de notre dernière chanson lauréate « L’oiseau et l’enfant » par Marie MYRIAM, donnait une interview à Melody (voir sur ce lien), déclarant : « Je pense que c’est le public qui a le talent. Tant que c’était lui qui décidait, rappelez-vous du Concours de la Chanson Française. On présentait des chansons au public et c’est lui qui votait par SVP lors de plusieurs émissions à la télé, et désignait la chanson qui représenterait la France (entre 1976 et 1981, en demi-finale et en finale). La France se classait toujours bien. J’en suis la preuve » (ndlr : Le public a pourtant choisi, certes avec l’avis et les votes d’un jury pro, NAYAHSofia MESTARI, ORTAL, LES FATALS PICARDS et même… TWIN TWIN).

Thierry Cadet