Eddy Mitchell - Il ne rentre pas ce soir - Un blues sur la société

Par Gilles Farina-Vallé
Le 11 octobre 2022
2 mins

Quel plaisir de se replonger dans les grands tubes d’Eddy Mitchell ! Aujourd’hui, revenons sur Il ne rentre pas ce soir. Une chanson qui derrière sa balade blues, brosse le portrait d’une société en changement…

Une société en mouvement

Lorsque sort en 1978 Il ne rentre pas ce soir, nous sommes à la fin des trente glorieuses. Le choc pétrolier a complètement bousculé le marché du travail. Le chômage apparait et de nombreuses entreprises sont touchés par de profondes restructurations.

Écrite et composée par Monsieur Eddy et Pierre Papadiamandis, le titre retrace les heures qui suivent le licenciement d’un cadre de la cinquantaine. Soudainement, la vie du protagoniste s’effondre. Commence alors une nuit d’errance de « bar en bar ». Ce bouleversement professionnel va également chambouler sa vie familiale, ses activités et ses loisirs.

» Fini le golf et le bridge
Les vacances à Saint Tropez,
L’éducation des enfants
Dans la grande école privée.
Il pleure sur lui, se prend
Pour un travailleur immigré.
Il se sent dépassé
Et, du fait, il est remercié.
Il n’a plus d’espoir, plus d’espoir.
Il ne rentre pas ce soir. »

La force de cette chanson réside dans la triste banalité du récit. Nous avons tous l’image d’un licenciement douloureux et sans réel explication. Les déambulations nocturnes du protagoniste renforcent d’autant plus l’image de l’homme perdu. En nous offrant cette tranche de vie, Eddy Mitchell pointe le doigt sur les limites de la société post trente glorieuses. L’enrichissement n’étant pas illimité, la nouvelle classe sociale composée de cadres, demeure fragile. Pour preuve l’errance du personnage de la chanson…

Pour retrouver Eddy Mitchell dans des émissions jamais revues, rendez-vous sur notre plateforme de streaming !

Eddy Mitchell – Il ne rentre pas ce soir (Live officiel Zénith de Lille 2000)