Etienne Daho devient présentateur de JT

Par Thierry Cadet
Le 20 juin 2018
3 mins

Quatre ans après son dernier album solo « Les chansons de l’innocence retrouvée » paru en 2013 (et certifié disque de platine), « Blitz » est disponible depuis l’automne, produit par ce dernier et par Fabien WALTMANN. Un nouvel album introduit par le clip du premier extrait « Les flocons de l’été« , rejoint par celui du « Jardin« , et à présent « Après le blitz » au featuring de Flavien BERGER. Une vidéo dans laquelle le chanteur joue à l’apprenti présentateur de JT. « Il ne faut pas déflorer les chansons » confie sur l’antenne d’Europe 1 celui qui a reçu en février dernier une Victoire de la Musique d’honneur saluant l’ensemble de sa carrière. L’album a été composé et enregistré à Londres, où vit l’artiste. « C’est une erreur de dire ce que veut dire une chanson parce que ça empêche l’auditeur de pouvoir y mettre sa vie, ses émotions… Une chanson est réussie quand on se dit : « ça raconte ce que je vis, c’est moi’« .

Etienne DAHO est né le 14 Janvier 1956 à Oran, en Algérie. Après avoir passé toute son enfance à Oran, il part avec son oncle et sa tante en métropole à l’âge de huit ans tout d’abord à Reims avant que son oncle ne soit muté à Rennes où ses sœurs le rejoindront. Etienne DAHO découvre alors grâce à ses sœurs, la pop anglaise et les sonorités de la Motown. En 1981, le jeune homme enregistre « Mythomane » son premier album avec les musiciens de MARQUIS DE SADE et JACNO à la production. Si les éloges de la presse lui font plaisir, les ventes ne décollent pas. Par la suite, il dévoile le titre inédit « Le grand sommeil« , qui obtient alors un joli succès qui lui permet de sortir en 1984 « La notte, la notte » un second opus produit par Frank DARCEL, qui sera certifié double disque d’or, grâce notamment au tube « Week-end à Rome » qui lui ouvrera de nombreuses portes, dont celle de l’Olympia au printemps 1985.

Par Thierry Cadet