Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert
Crédit photo : capture d'écran

Samedi prochain à Tel-Aviv, se déroulera la 64ème édition de l'Eurovision. Notre pays sera représenté par le jeune chanteur de 19 ans, Bilal HASSANI, qui a été choisi par les téléspectateurs de France 2 lors de la finale de l'émission "Destination Eurovision". "Roi" — une chanson co-écrite avec les représentants français de l'an dernier, MADAME MONSIEUR ("Mercy"), aura donc la lourde tâche de porter nos couleurs le plus haut possible. Le jeune français a débuté les répétitions, mais pour le moment, les premiers avis sont plutôt partagés...

Si le jeune roi des réseaux sociaux est dans le Top 3 des bookmakers ce dimanche (juste derrière la Suède et les Pays-Bas), sa chorégraphie portée par deux danseuses atypiques, concernées elles-aussi par les discriminations : Lizzy HOWELL (en surpoids) et Lin CHING LAN (malentendante), divise. Bilal HASSANI, lui, est habillé d’un ensemble blanc immaculé, dessiné par le styliste franco-israélien Dylan PARIENTY. Certains saluent la performance comme Stéphane CHIFFRE, président du fan-club français de l’Eurovision : "Il y a des petits trucs à travailler, comme des plans de caméras, mais je pense que le Top 10 est possible". D’autres, au contraire, sont bien plus radicaux : "On ne gagnera pas" commente Olivier, blogueur pour le site Oikotimes. "Je pense que cette scénographie est trop intellectuelle pour un show de trois minutes".

Bilal HASSANI, reconnaissable à ses perruques hautes en couleur et à son look androgyne, fait l'objet de nombreuses insultes homophobes et menaces de mort. A l'automne, il avait répondu à cette campagne de cyberharcèlement dans une vidéo. "Au début, je ne m’en fichais pas, les commentaires me faisaient mal, mais tu apprends à vivre avec ces 10 à 15 insultes par minute" expliquait-il à nos confrères du "Parisien". "Tu es anesthésié. Et il ne faut pas sous-estimer l’état de notre pays".

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le premier album de Bilal HASSANI "Kingdom" est sorti. Il inclut bien évidemment le single "Roi", mais aussi "Jaloux" ou "Fais beleck". Le premier est une réponse directe aux insultes racistes et homophobes auxquelles il fait face ("Jamais je ne baisserais la tête, je reste fort et je me répète, encaisse les coups c'est tous des jaloux") et le second est dédié à un homme anonyme qui n'assume pas sa relation amoureuse avec lui ("Ton grand secret, tu veux pas l'avouer, moi je veux pas rigoler, j'ai pas le temps pour tes conneries baby").

Le disque, en bacs depuis le 26 avril dernier, s'est pour l'instant écoulé à près de 4 000 passages en caisse seulement, sur ses deux premières semaines d'exploitation.

Par Damien Louvetys

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody