France GALL en vingt tubes

Par Thierry Cadet
Le 7 janvier 2018
2 mins

France GALL est décédée ce dimanche matin à l’âge de 70 ans à l’Hôpital américain de Neuilly des suites d’une maladie pulmonaire liée à la récidive d’un cancer qu’elle combattait depuis deux ans, et qui l’avait progressivement et irrémédiablement affaiblie.

Après une traversée du désert d’une demi-douzaine d’années, la révélation aura lieu en 1973, où France GALL entendra à la radio Michel BERGER. Les deux chanteurs se rencontrent lors d’une émission de radio; France GALL demande alors à Michel BERGER de lui donner son avis à propos des chansons que son producteur voudrait lui faire enregistrer. Finalement face à la pauvreté des textes, Michel BERGER écrira pour elle six mois plus tard. C’est ainsi que naquit en 1974 « La déclaration d’amour« , premier succès d’une longue liste.

Après « Starmania », en 1982 France GALL donne « Tout pour la musique », et se produit au Palais des Sports de Paris avec un spectacle très électrique, où elle fait vivre sur scène des titres comme « Résiste » et « Il jouait du piano debout ». Les succès s’enchainent durant la décennie 80 : « Débranche », « Hong-Kong star », « Plus haut », « Diego libre dans sa tête », « Cézanne peint », « Ella elle l’a », « Babacar », « Evidemment »…

Par Thierry Cadet