François Feldman prépare un nouvel album

Par Thierry Cadet
Le 5 avril 2018
5 mins

François FELDMAN, qui n’avait pas enregistré une seule nouvelle chanson en 13 ans a fait son retour en mars dernier, avec un nouveau single, clippé : « You Want Every Night« . Il s’agit en réalité d’une reprise de son premier 45 tours. Le chanteur, qui a grandi au son de la musique soul américaine — Marvin GAYE, Stevie WONDER, James BROWN, fait la connaissance en 1980 de l’auteur compositeur Ernest SALFATI, avec qui il décide de prendre une tangente musicale inspirée de la musique disco funk américaine. C’est dans cet esprit qu’il enregistre « You Want Every Night » avec son groupe YELLOW HAND.

Mais les bonnes nouvelles pour les fans de l’artiste ne s’arrêtent pas là, puisque c’est à présent un album tout entier que ce dernier prépare. A 60 ans, François FELDMAN, qui vit désormais dans les Alpes de Hauts-de-Provence, près de Nice, est plus que jamais amoureux ! « Mon retour à la composition est dû à deux choses : nouvelle maison et nouvelle chérie ! » confie-t-il à nos confrères de « France Dimanche ». « Je suis amoureux, mais comme le disait ma mère : « pour vivre heureux, vivons cachés ! ». Je ne vous donnerai donc pas son nom, mais sachez que je l’appelle bébé d’amour, et que nous ne vivons pas encore ensemble. Je travaille chez moi et mets la dernière main à mon nouvel album. Ma maison est plus petite que la précédente, mais j’ai pu y installer un studio d’enregistrement. Grâce à la technologie numérique, je suis en mesure de désormais travailler à distance. J’ai envoyé toutes mes chansons à Kamil RUSTAM, un ami de vingt ans, par Internet à Los Angeles. Ensuite il a enregistré les guitares chez lui, puis le mix a été réalisé à Londres, sans que j’aie à bouger de chez moi ! J’ai fait les basses et les chœurs dans mon studio. C’est une nouvelle expérience qui me simplifie la vie« . A suivre…

François FELDMAN était au sommet au carrefour des années 80 et 90 avec pas moins d’une dizaine de tubes à son actif, des « Valses de Vienne » à « Joue pas« , en passant par « Rien que pour toi« , « Je te retrouverai« , « Le mal de toi« , « Petit Frank« , « Magic Boul’vard » ou « Joy« . Six années de plein succès, des millions de disques vendus, des concert sold-out (notamment Bercy), puis — à l’instar de Jeanne MAS, un passage radical de la lumière à l’ombre (voir sur ce lien).

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le premier film de Franck DUBOSC en tant que réalisateur, « Tout le monde debout« , est un succès qui domine le box-office français. Résultat, en trois semaines d’exploitation, il totalise près de deux millions d’entrées. Mais, faut-il voir un clin d’œil à François FELDMAN dans le titre de sa comédie ?

La réponse est oui. L’humoriste s’en est expliqué sur le plateau de « Quotidien ». « J’en parlais avec François FELDMAN. Il en a marre de cette séquence. A chaque fois, il dit : « Non, c’est un montage ». En fait, j’écrivais mon film. Il y est question de handicap et on s’est mis à parler de « Tout le monde debout ! », de cette bourde. Et puis un autre copain dans la bande m’a dit : « Ça ferait un bon titre ». Mais je l’ai pris le côté positif. Tout le monde debout, c’est dans le sens positif, optimiste. C’est vrai que tout le monde pense à cette bourde à chaque fois » (voir sur ce lien).

Par Thierry Cadet