George MICHAEL : "Il allait finir soit enfermé, soit mort"

Par Thierry Cadet
Le 13 juillet 2015
4 mins

Jackie GEORGIOU, la femme du cousin germain de George MICHAEL, s'exprime au sujet des addictions de ce dernier dans l'édition dominicale du journal anglais "Britannique Star" : "C'est le crack, la marijuana (ndlr : Vingt-cinq joints par jour selon "Bild"), l'alcool, la cocaïne. C'était assez sombre et ça ne faisait qu'empirer" confie-t-elle. "Il allait finir soit enfermé, soit mort et il est pétrifié à l'idée de mourir. Il y a des fêtes où il prenait de la drogue puis s'effondrait par terre. Il se réveillait dans son vomi dans des situations horribles. Il était tellement maigre, tellement malade". L'ex-sex-symbol 80/90 a en effet été admis le mois dernier en cure de désintoxication (voir sur ce lien), à Zurich, en Suisse (notre photo ci-dessus). Cet établissement, la Kusnacht Practice, près de Zollikon, est un des plus chers du monde. Pour 270 000 euros par mois, une équipe de professionnels y propose des thérapies à base de psychothérapie, de massages, de yoga et de guide spirituel.

De son côté, l'interprète de "Jesus To A Child" se défend, et se veut rassurant. "Mes chéris, ne croyez pas ces bêtises dans les journaux aujourd'hui, qui viennent de quelqu'un que je ne connais plus et que je n'ai pas vu depuis presque dix-huit ans …/… Je vais parfaitement bien et j'ai adoré Wimbledon comme vous tous. Même si j'aurais aimé que cela aille jusque cinq sets ! Plein d'amour, The Singing Greek" écrit-il sur ses réseaux sociaux.

Georgios Kyriákos PANAYOTO, de son patronyme, a mené une carrière impressionnante avec plus d'une dizaine de singles et d'albums classés n°1 dans les charts britanniques. Il se fait connaitre du grand public en 1981 avec WHAM ; ce dernier connaîtra le succès avec le tube "Wake Me Up Before You Go-Go" (Top 17 en 1984), rejoint très vite par "Careless Whisper" (Top 3 en 1984) ou "Last Christmas". George MICHAEL entame ensuite dès 1987, une carrière en solo exemplaire grâce à son premier album "Faith" et ses tubes "I Want Your Sex" (Top 11 en 1987) ou "One More Try" (Top 5 en 1988). Il enregistrera également de nombreux duos à succès, notamment avec Elton JOHN, "Don't Let The Sun Go Down On Me" (Top 1 en 1992) ou avec Mary J. BLIGE, "As" (Top 27 en 1999). Son dernier hit en France remonte à 2000 grâce à "Freeek !" (Top 7 en 2002), et dans une moindre mesure, "Amazing" (Top 37 en 2004). En 2011, George MICHAEL a fêté les vingt-cinq ans d'une carrière exceptionnelle, notamment sur la scène de Paris-Bercy, au sein de deux concerts.

Thierry Cadet