Gilbert Bécaud - C'est en septembre

Par Gilles Farina-Vallé
Le 2 septembre 2022
3 mins

L’été touche à sa fin. La rentrée approche à grands pas. Les enfants retourneront à l’école, les plages se videront et les saisonniers retrouveront le cours de leurs vies. Une certaine nostalgie s’empare alors du mois de septembre. Enfin, pas pour tout le monde… Pour Gilbert Bécaud, septembre est synonyme de renouveau presque de retour à la normale.

En effet, sorti en 1978, C’est en septembre est une déclaration d’amour au sud natal du chanteur. Écrite par Neil Diamond et Maurice Vidalin sur une musique de Gilbert Bécaud, C’est en septembre est certainement l’une des plus belles chansons du chanteur.

Le retour à la normale

Dans cette chanson, Bécaud nous brosse le portrait d’une Provence inondée de touristes où les habitants sont étouffés par l’abondance d’étrangers. Pourtant, une fois les tourments de l’été passés, la vie se fait plus douce sur les bords de la Méditerranée.

Les oliviers baissent les bras
Les raisins rougissent du nez
Et le sable est devenu froid
Au blanc soleil
Maîtres baigneurs et saisonniers
Retournent à leurs vrais métiers
Et les santons seront sculptés
Avant Noël

Pour tous ceux qui vivent dans le sud de la France, ce sentiment de retrouver son « chez-soi » est véritablement décrit par Bécaud. Tout redevient plus calme pour offrir une parenthèse de bonheur aux locaux avant l’arrivée de l’hiver. C’est cette sensation de liberté quand « l’été remet ses souliers ».

Puis, le chanteur décrit avec nostalgie ce pays qu’il quitte chaque année pour laisser place à l’afflux de personnes. Une fois septembre se profilant, le retour au pays l’enchante et il retrouve ce qu’il a laissé. C’est l’année qui recommence.

Mais en septembre
Quand je reviens où je suis né
Et que ma plage me reconnaît
Ouvre des bras de fiancée
C’est en septembre
Que je me fais la bonne année

Ainsi, profitant de « l’été indien », septembre reste le meilleur mois pour retrouver le sud de la France… Merci monsieur Bécaud pour ce bel hommage ! Ah et jetez un oeil à la version de 1988 à l’Olympia, elle est magnifique.

Pour retrouver Gilbert Bécaud dans des émissions jamais revues, rendez-vous sur notre plateforme de streaming !