Guy BÉART fera ses adieux scéniques à l'Olympia

Par Thierry Cadet
Le 15 janvier 2015
2 mins

A 84 ans, Guy BÉART fera ses adieux à la scène à l'occasion de son concert à l'Olympia, le 17 janvier prochain, où il aura notamment pour invités Julien CLERC et sa fille, l'actrice Emmanuelle BÉART. Je vois ce tout dernier récital comme un coup de chapeau avant de partir dans l'autre monde déclare l'interprète de "L'eau vive" à l'AFP. Rappelons que Guy BÉART n'est pas remonté sur scène depuis Bobino, en 1999. Son dernier album, lui, remonte à 2010 avec "Le meilleur des choses". Un disque dans lequel il faisait référence à ses années de vache maigre, pendant lesquelles il a dû vendre un appartement et de nombreux meubles. Appuyé par une importante promotion qui le voit notamment passer dans l'émission "On n'est pas couché" de Laurent RUQUIER ou au JT de 13 h de France 2, l'album se classera à la 60ème place du Top, totalisant dix semaines de présence.

Guy BÉART, de son vrai patronyme Guy BÉHART-HASSON (orthographié à l'origine BÉHAR-HASSAN), est né au Caire, en Égypte, le 16 juillet 1930. C'est au début des années 50, en 1954 précisément, que Guy BÉART se lance dans la chanson au sein des cabarets parisiens de la Rive gauche, La Colombe de Michel VALETTE ou Les Trois Baudets de Jacques CANETTI. Ce dernier le signera par ailleurs sur son label Philips, en 1957. Guy BÉART y chante "Bal chez Temporel", dont les paroles sont de l'écrivain André HARDELLET. Ce premier succès lui apportera, dès 1958, le Grand Prix du disque de l'Académie Charles CROS. Guy BÉART sera suivi de nombreux autres, comme "L'eau vive", mais aussi "Qu'on est bien", "Les grands principes", "Le grand chambardement" ou "La vérité".

Thierry Cadet