Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert
©MPP

À l’occasion du centenaire de la naissance des deux artistes, ce 25 mars pour Simone SIGNORET, Benjamin CASTALDI a publié une biographie mêlant fiction et souvenirs de sa grand-mère et de son « beau-grand père ». Récit d’un voyage historique et intime.

 « Aujourd’hui alors j’écris ces premières lignes, je pense à eux. Je les imagine, je les vois, ils sont là. »

Une passion, un amour pour sa grand-mère Simone SIGNORET et son « beau grand-père »,Yves MONTAND, Benjamin CASTALDI imagine l’histoire des deux artistes à partir de ses souvenirs d’enfance et d’adolescence (sa grand-mère est morte quand il avait 15 ans, son « beau grand-père » quand il en avait 21.)

Les premiers regards, les premiers mots échangés, le petit-fils de Simone SIGNORET fait le récit d’un amour extraordinaire. Une fantaisie amoureuse d’un des couples les plus médiatisés du milieu du XXe siècle.

Comme dans un film, le roman de Simone SIGNORET s’ouvre sur une séquence, un travelling avant ou arrière dans un restaurant à Saint-Paul de Vence, dans le sud de la France en 1949. C’est la première fois que cette femme déjà mariée et l’ex-amant de Piaf croisent leurs regards et c’est le début d’une histoire de couple historique :Yves MONTAND emmène Simone SIGNORET à venir le voir pour une série de concerts sur la Côte d’Azur.

« Je t’aime, mais c’est une catastrophe »

Quelques pages plus tard, on retrouve notre couple en pleine effervescence amoureuse, mais qui pose problème dans la carrière d’actrice de Simone SIGNORET. Notamment pour un premier rôle, dans le film du réalisateur Jacques Becker en 1952, « Casque d’or » : « L’ambition est belle et grande, et le premier rôle doit être tenu par ma grand-mère. Seulement ma grand-mère est amoureuse. Comme une ado. Elle ne supporte pas l’idée de quitter son homme », écrit Benjamin CASTALDI. Une relation passionnée, électrique avec la star du music-hall français.

L’actrice SIMONE SIGNORET, dans le rôle de Marie « Le Casque d’or », film de Jacques Becker en 1952. ©MPP

En effet, que ce soit en tournage avec l’actrice Marilyn Monroe aux États-Unis, ou en entretien avec le dirigeant de l’URSS Nikita Khrouchtchev, Yves MONTAND dépasse largement son statut de chanteur de music-hall français. Il triomphe sur la scène internationale dans les années 50.

Deux électrons libres. L’un chanteur courtisé par le cinéma, l’autre déjà vedette du 7ème Art qui devient peu à peu le « rocher » de son mari à Autheuil-Anthouillet, entre autres.

Au cours de ces 300 pages, le petit-fils de Simone SIGNORET nous plonge dans une histoire intime et profonde, un voyage dans le temps touchant.

Retrouvez SIMONE SIGNORET et Yves MONTAND, le mardi 23 mars à 20h40, dans l’émission « Le Bon Numéro » du 19 janvier 1963 sur Melody !

Également l’interview inédite et exclusive de Benjamin CASTALDI sur nos réseaux sociaux, en feuilleton dès le lundi 22 mars sur Melody !

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody