L'actrice Stéphane Audran est décédée

Par damien_louvetys
Le 27 mars 2018
3 mins

Stéphane AUDRAN, actrice fétiche de Claude CHABROL, est morte à l’âge de 85 ans des suites d’une maladie, a annoncé son fils Thomas CHABROL à l’AFP, ce mardi 27 mars. « Ma mère était souffrante depuis quelques temps. Elle a été hospitalisée une dizaine de jours et était revenue chez elle. Elle est partie paisiblement cette nuit vers 2 heures du matin« .

Colette DACHEVILLE, dite Stéphane AUDRAN, était une actrice française, née le 8 novembre 1932 à Versailles. Après avoir commencé sa carrière au théâtre dans les années 50, Stéphane AUDRAN obtient quelques rôles secondaires dans des films de la Nouvelle Vague. Sa rencontre avec Claude CHABROL en 1959 est décisive : elle devient à la fois son épouse et son actrice fétiche (jusqu’à « L’ivresse du pouvoir » en 2006). Elle joue dans certains des plus grands films du réalisateur, comme « Le boucher » ou « Les noces rouges« . En outre, elle participe à l’un des chefs-d’œuvre de Luis BUÑUEL, « Le charme discret de la bourgeoisie« , qui reçoit l’Oscar du « Meilleur film en langue étrangère » en 1973. Stéphane AUDRAN a été une figure emblématique du cinéma français des années 70.

Après 1980, sa carrière s’essouffle — elle chante cela dit « La java de la masochiste » pour les besoins du film « Coup de torchon » de Bertrand TAVERNIER, en 1981. Puis, elle retrouve le succès avec le film danois « Le festin de Babette » en 1987, qui reçoit lui aussi l’Oscar du « Meilleur film étranger ». Par la suite, elle se fait plus rare à l’écran. Au delà de « La fille de Monaco » d’Anne FONTAINE, son dernier rôle, Stéphane AUDRAN participera à un hommage rendu à son amie Bernadette LAFONT, « In Memoriam Bernadette Lafont« , des carnets filmés en 2013 par Gérard COURANT.

Stéphane AUDRAN était immédiatement reconnaissable à sa voix traînante et elle était indissociable de ses rôles de femmes élégantes, calmes et complexes. L’actrice a reçu plusieurs récompenses au fil de sa carrière, dont un Ours d’argent de la « Meilleure actrice », un BAFTA de la « Meilleure actrice » et un César de la « Meilleure actrice dans un second rôle ».

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Stéphane AUDRAN a épousé en premières noces l’acteur Jean-Louis TRINTIGNANT en 1954. Leur mariage n’a duré que quelques années puisqu’il est tombé amoureux de Brigitte BARDOT en 1956 sur le tournage de « Et Dieu… créa la femme« . AUDRAN et TRINTIGNANT se sont toutefois retrouvés à trois reprises au cinéma : en 1968 dans « Les biches« , en 1971 dans « Sans mobile apparent« , et en 1982 dans « Boulevard des assassins« .

Par Damien Louvetys