Le bluesman B.B. KING est mort

Par Thierry Cadet
Le 15 mai 2015
3 mins

B.B. KING, le bluesman et guitariste américain de légende, est mort ce vendredi à l'âge de 89 ans. Il venait d'être hospitalisé pour une déshydratation en raison d'un diabète de type II dont il est affecté depuis vingt ans.

B.B. KING (pour Blues Boy), de son vrai nom Riley B. KING, était né le 16 septembre 1925 à Itta Bena, dans le Mississippi aux États-Unis. Fils de métayers, il a quatre ans quand sa mère quitte son père pour un autre homme, elle meurt cinq ans plus tard et le garçon est élevé par sa grand-mère maternelle, Elnora FARR, à Kilmichae. KING chante dans le chœur gospel de l'église baptiste Elkhorn de Kilmichael. En 1943, King quitte Kilmichael pour travailler en tant que conducteur de tracteur et jouer de la guitare avec le Famous St. John's Quartet à Inverness (Mississippi) dans des églises et des radios locales.

Après un premier 78 tours peu remarqué pour le label de Nashville Bullet Records, B.B. KING enregistre en 1949 pour RPM Records. La plupart de ces premiers enregistrements sont produits par Sam PHILLIPS, futur créateur du label Sun. KING monte son orchestre, le B.B. KING REVIEW, sous la direction de Millard LEE. En février 1952, son "3 O'Clock Blues" atteint la première place au classement Billboard Rhythm. B. B. KING devient ainsi un des plus importants acteurs de la musique rhythm and blues, avec des succès tels que "You Know I Love You", "Woke Up This Morning", "Please Love Me", "When My Heart Beats Like A Hammer", "Whole Lotta Loving", "You Upset Me Baby", "Every Day I Have The Blues", "Sneakin' Around", "Ten Long Years", "Bad Luck", "Sweet Little Angel", "Sweet Sixteen", ou "Please Accept My Love". Il était considéré comme l'un des meilleurs musiciens de blues. Il est, avec Albert KING et Freddie KING, un des trois kings de la guitare blues.

Thierry Cadet