Les certifications s'effectuent enfin sur les ventes réelles de disques

Par Thierry Cadet
Le 10 octobre 2016
2 mins

Ouf, il était temps. Selon le SNEP, les certifications (disque d'or, de platine, ou de diamant) seront désormais basés sur le streaming et les ventes réelles (téléchargements pour les singles, téléchargements et/ou ventes physiques pour les albums), et non plus sur les mises en place en magasins – attestant donc d'un réel succès public. Les certifications seront désormais le juste reflet du succès des titres et des albums décernées à partir des ventes détaillées, comptabilisées et publiées par GFK chaque semaine. Les maisons de disques ne pourront donc plus redoubler de ruses pour certifier leurs artistes grâce aux mises en place en magasins. Car combien d'albums pourtant certifiés sont restés collés aux bacs ?

En 2015, le SNEP a certifié 107 albums, 10 vidéos et 37 singles 40 artistes produits en France figurent dans le Top 50 des meilleures ventes d’albums 2015, dont 37 chantant en français. Les disques d’or (50 000 albums vendus), de platine (100 000 albums vendus) et de diamant (500 000 albums vendus) certifiés au long de l’année écoulée viennent illustrer ces performances, et l’on observera que les talents de la jeune génération s’affirment avec brio aux côtés des artistes confirmés. Coups de maître pour 8 premiers albums : diamant, avec plus de 800 000 exemplaires vendus de "Chambre 12", LOUANE décroche la plus haute distinction pour ce premier album, meilleure vente de l’année 2015. Carton plein pour Kendji GIRAC qui obtient une certification double diamant pour son premier album "Ensemble" et diamant pour le second, éponyme.

Thierry Cadet