"Les dix commandements" en redressement judiciaire ?

Par Thierry Cadet
Le 21 novembre 2017
3 mins

"Les dix commandements", du 30 novembre au 3 décembre prochain, à La Seine Musicale. Une affiche désormais collector. Les représentations n'auront jamais lieu, elles viennent d'être annulées dans la plus grande discrétion. Les internautes se plaignent à nouveau du manque de communication des producteurs du spectacle. Selon nos informations, la société XCOM2 qui finance la comédie musicale, serait en redressement judiciaire depuis juillet dernier. Un mandataire judiciaire aurait par ailleurs été nommé par le tribunal de commerce pour représenter les créanciers.

L'histoire aurait pourtant pu être belle, mais dès les premières répétitions, le retour des "Dix commandements" a des allures de pétard mouillé. Une partie du casting claque la porte en chemin, Pedro ALVES, Nuno RESENDE, Candice PARISE, SOFIANE, tous, pourtant annoncés, sont partis les uns après les autres (voir sur ce lien). Puis, portée par Elie CHOURAQUI, seul contre tous, et surtout contre l'autre créateur du spectacle original, Pascal OBISPO (voir sur ce lien), la nouvelle version du spectacle créé en 2000 a annulé de plus en plus de dates, à Paris, des dizaines en province (officiellement "suite à une décision importante sur la restructuration du spectacle qui demande un travail sur la conception du décor notamment"), jusqu'à ce retour dans la Capitale, à La Scène Musicale.

Qui trop embrasse mal étreint ? Encore une quinzaine de comédies musicales sont annoncées cette saison sur Paris, et pour l'heure, aucune n'a réussi à imposer un tube en radios… Ni à classer son album en haut du Top.

La comédie musicale "Les dix commandements" a été créée le 4 octobre 2000, au Palais des Sports de Paris. En juillet 2000, les chiffres de vente d'albums atteignaient déjà 700 000 exemplaires porté par le tube "L'envie d'aimer" (les autres comédies musicales de l'époque "Ali Baba" et "Roméo et Juliette" affichaient respectivement 200 000 et 500 000 albums vendus). "Les dix commandements" mettront au monde un second tube "La peine maximum" (Top 10 en 2000), et deux autres succès "Mon frère" (Top 41 en 2001) et "Le dilemme" (Top 15 en 2001).

Thierry Cadet