"Les dix commandements" : l'hécatombe du casting

Par Thierry Cadet
Le 30 septembre 2016
3 mins

Alors que la nouvelle version du spectacle créé en 2000 fera sa rentrée dès le 17 novembre prochain aux AccorHotels Arena de Paris (certaines dates en province étant par ailleurs reportées faute de réservations), "Les dix commandements" subissent, après le claquement de porte de Pedro ALVES, un nouveau revers, celui du départ de Nuno RESENDE (alternant des rôles masculins). "Pour des raisons personnelles, je ne ferai pas partie de la troupe des "Dix commandements, le retour". Je souhaite beaucoup de bonheur à toute l'équipe de cette belle aventure qui commence" déclare ce dernier sur son site officiel, sans que l'on sache véritablement ce qui se trame en coulisses. Candice PARISE a, elle aussi, disparu de la liste de distribution.

"La limite d'un homme, restera l'humanité et le respect. Je suis un homme" écrivait au début du mois Pedro ALVES, sur sa page Facebook. "C'est après une longue réflexion que je vous annonce que je ne serai pas de l'aventure pour reprendre mon rôle de Aaron dans "Les dix commandements". Je joins mon nom aux interprètes originaux et irremplaçables que sont Ginie LINE, Daniel LEVI, NOURITH, Yael NAIM et Pascal OBISPO (ndlr : qui se désolidarise du projet) ne faisant plus partie de cette aventure. Longue route et bonne chance aux nouveaux… Je rentre en studio début novembre avec Jean-Félix LALANNE qui est juste le plus grand guitariste classique français, réalisateur de génie. On va travailler sur un album. Mon boulot, je le fais bien".

La comédie musicale "Les dix commandements" a été créée le 4 octobre 2000, au Palais des Sports de Paris. En juillet 2000, les chiffres de vente d'albums atteignaient déjà 700 000 exemplaires porté par le tube "L'envie d'aimer" (les autres comédies musicales de l'époque "Ali Baba" (avec notamment Sonia LACEN) et "Roméo et Juliette" affichaient respectivement 200 000 et 500 000 albums vendus). "Les dix commandements" mettront au monde un second tube "La peine maximum" (Top 10 en 2000), et deux autres succès "Mon frère" (Top 41 en 2001) et "Le dilemme" (Top 15 en 2001).

Thierry Cadet