Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert

En plein débat sur l'identité nationale, le comédien Mario D'ALBA est de retour avec un clip qui devrait aisément faire parler de lui. "Les petits noms" reprend en effet la plupart des diminutifs péjoratifs pour désigner une communauté ; de bridés à bicots, en passant par boches, youpins, rosbeefs, pédés, ritals, polacks ou portos, tout le monde y passe ! "Comme ils sont charmants tous ces petits noms qu'on donne aux gens, voilà bien la preuve qu'on est drôlement intelligent !" clame-t-il dans le refrain de cette chanson dont le clip est nouvellement sur Internet. Empreint de second degré ? Il y a fort à parier espérer que oui, même si le raccourci reste facile et maladroit. N'est pas Didier SUPER qui veut.

"L'idée de base c'est de transformer des noms péjoratifs en les liant avec des choses ou des événements très positifs : rebeu = couscous (très bon), niakoué = sushi (très bon aussi), rosbeef = Beatles (super), rital = spaghetti (délicieux), bougnoule = les maths (le génie humain) etc. C'est toujours pareil, comme quand BEDOS faisait le sketch "Les vacances à Marrakech", quand DESPROGES rigolait avec les juifs ou quand SÉBASTIEN a été accusé de racisme ; si cette chanson choque certaines personnes, je renvoie ses mêmes personnes à la question : demandez-vous pourquoi une chanson qui est joyeusement (i hope) anti-raciste, vous apparaît comme choquante ? Je suis comme Aimé CÉSAIRE : vive la négritude !" confie Mario D'ALBA à Melody.

Ainsi, un an seulement après le buzz suscité par "Autoroute A6" au printemps 2014 (voir sur ce lien), celui qui a épousé STONE au début des années 80 (avec laquelle il aura deux enfants, Martin et Daisy), poursuit son chemin dans la chanson, initié auprès du grand public dès 1975 au sein de la comédie musicale de Guy BONTEMPELLI et Eric CHARDEN, "Mayflower" (après avoir écrit notamment pour Tino ROSSI, LES COMPAGNONS DE LA CHANSON ou CARLOS) ; et par la suite sur des bandes originales de films dont "Les joyeuses colonies de vacances", en 1979.

Réutilisation des propos interdite sans citer clairement Melody (Source : melody.tv).

Thierry Cadet

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody