Maya : Lait de Coco un titre funk oublié

Par Gilles Farina-Vallé
Le 4 juillet 2022
3 mins

Imaginez-vous sur une plage. Le crépuscule laisse progressivement place à une douce nuit d’été. Vous écoutez la musique paisiblement quand soudain, une curiosité passe : Lait de coco.

Connaissez-vous cette chanson ? Alors nous sommes en 1987 et un animateur radio Christophe Laurent et son complice Olivier Andres enregistrent un titre aux sonorités « funky ».

Une ligne de basse prédominante, un fond de piano, quelques accords de saxophone et nous plongeons dans cette drôle de chanson. Il est rare qu’un tel mélange se produise dans la chanson française avec une basse normalement reléguée à sa place d’accompagnatrice.

L’intérêt de la chanson réside dans son caractère dansant et léger. Les accords de funk se fondent à la perfection à l’ambiance club.

Lait de coco fait penser à titre anglophone devenu succès planétaire : Forget me not de Patrice Rushen. Le titre du groupe Maya rend lui aussi honneur à la basse, cet instrument essentiel.

Un clip et des paroles décalées

Au niveau des paroles, rien d’extraordinaire. Nous sommes plongés dans l’histoire d’une fille qui bronze au lait de coco :

L’ombre des oiseaux caressait sa peau
Elle bronzait au lait de coco

Le chanteur fait tout pour plaire à cette fille dans le plus grand cliché du séducteur : décapotable, Gomina et Ray-Ban… En réalité, tout n’était qu’un rêve.

En revoyant le clip tourné sur le plateau de France 3 Première, on se rend bien compte du côté décalé de la chanson. Nous sommes clairement dans le kitsch joyeux. On sourit à regarder ces deux danseurs se déhancher de manière loufoque. On se demande même comment l’idée d’un tel clip a pu émerger…

Qu’importe, Lait de coco est une chanson qui rappelle le soleil, les vacances, la légèreté et la simplicité. Qui sait, elle accompagnera peut-être votre été ?

Pour retrouver d’autres archives de la chanson française, rendez-vous sur notre plateforme de streaming !