Michel Drucker à l'initiative de "Vivement le classique" : "Je l'ai fait pour ma mère"

Par Thierry Cadet
Le 9 août 2018
3 mins

Après « Vivement dimanche » et « Vivement dimanche prochain« , Michel DRUCKER a posé en bacs le disque « Vivement le classique« . L’opus est là pour transmettre à un large public sa fierté que son émission dominicale ait été une des rares émissions de télévision aux heures de grande écoute à inviter des grandes stars du classique. Il signe une préface pleine d’émotion pour ce double album qui réunit les plus grands tubes du classique. « Présenter « Le grand échiquier » que France 2 veut relancer ? Cela ne dépend pas de moi. Ma mère adorait cette émission. Je viens de sortir un disque, « Vivement le classique« , avec Deutsche Grammophon, avec toutes les stars du lyrique qui sont venus dans « Vivement dimanche » : Cécilia BARTOLI, Roberto ALAGNA, LANG LANG, je l’ai fait pour ma mère » confie-t-il à nos confrères de « Télécâble Sat Hebdo ». En attendant son nouveau livre « Il faut du temps pour rester jeune » disponible en octobre prochain.

Par ailleurs, tous les jeudis de l’été à 20h40, Michel DRUCKER vous accompagne sur Melody. Il raconte notamment les coulisses de ses émissions des années 60 à 80, invité par Jean-Pierre PASQUALINI dans « La chronique« . Des anecdotes croustillantes sont attendues sur ses émissions comme « Champs-Elysées« , « Les rendez-vous du dimanche » ou même « Tilt« , qui seront diffusées à la suite de son intervention — et dans lesquelles il interviewe les vedettes de l’époque, de SHEILA à Enrico MACIAS, en passant par… Céline DION. « Je couvre trois générations de chanteurs, de Léo FERRÉ à LOUANE. J’ai connu cinq Coupes du Monde. Voilà pour Melody c’est quand même ma chaîne !« .

« Je suis à la télé depuis cinquante-cinq ans. Vous imaginez les milliers d’heures me concernant à l’INA ? Rendez-vous compte il y a 200 numéros des « Rendez-vous du dimanche« , 350 de « Champs-Elysées« , etc. C’est la première fois que je revoyais certaines images. Si j’avais vu ces extraits avant, j’en aurais mis certains dans mon spectacle. Ça a été, pour moi, un saut en arrière incroyable. Je me dis que quand je ne serai plus là ma carrière sera sur Melody, une chaîne qui est un vrai succès ! » poursuit-il.

Par Thierry Cadet