Michel POLNAREFF réclame 1 million d'euros à Cetelem

Par Thierry Cadet
Le 14 avril 2015
3 mins

Michel POLNAREFF attaque Cetelem pour sa publicité mettant en scène son sosie, s'estimant "ridiculisé". Le chanteur a saisi le tribunal de grande instance de Paris pour obtenir réparation de son atteinte au droit à l'image, a indiqué son avocate, Me Viviane SIMON. 1 million d'euros sont ainsi réclamés à la BNP Paribas Personal Finance, qui gère la marque Cetelem, et à l'agence de publicité TBWA. Le chanteur, qui vit aux États-Unis, aurait été alerté récemment de l'existence de ces spots diffusés depuis 2011, à l'occasion de son retour en Europe pour finaliser son prochain album. "Il a été horrifié, cela porte atteinte à son image de marque, à sa carrière, à sa considération, cela le déshonore" poursuit Me Viviane SIMON. "On peut faire de la parodie et de la caricature, mais jamais a des fins commerciales. Cetelem a la volonté de ridiculiser les personnages qu'elle met en avant dans les publicités diffusées et rediffusées de nombreuses fois à la télévision et dans les cinémas. Pour la Cour de cassation, le droit à la caricature ne peut pas s'exercer sur tout support à des fins de commercialisation. Sauf si le principal concerné l'autorise, ce qui n'est bien évidemment pas le cas. L'utilisation abusive de son image par Cetelem le prive désormais de toute offre de participation à des campagnes publicitaires. L'indemnisation doit être proportionnelle au manque à gagner de Monsieur POLNAREFF".

Selon son avocate, certains internautes sont persuadés que l'artiste a signé un contrat en or avec Cetelem. Certains finissent même par surnommer l'auteur compositeur Cetelem. Une situation préjudiciable pour la notoriété de l'artiste.

Par ailleurs, on attend toujours le nouvel album de Michel POLNAREFF censé paraître cette année chez Polydor/Universal (voir sur ce lien). Le dernier opus studio aux chansons originales de l'artiste, remonte à 1990 ! Il y a vingt-cinq ans, "Kâma-Sûtra" entrait alors directement n°1 des ventes de disques en France, porté par le tube "Goodbye Marylou". C'est dire si son retour est attendu par les fans, même si ces dernier devront encore patienter, la sortie de l'album étant sans cesse repoussée.

Thierry Cadet