Pascal DANEL : "Je voudrais que LES PETITS FRÈRES DES PAUVRES deviennent des grands frères, très riches"

Pascal DANEL : "Je voudrais que LES PETITS FRÈRES DES PAUVRES deviennent des grands frères, très riches"

Le 23 mai prochain à 20h00, sont attendus sur la scène mythique de l’Olympia de Paris, des artistes aussi divers et variés que VIANNEY, Véronique SANSONDAVE, NICOLETTA, Pascal DANELJean-Pierre DANELBIGFLO & OLI, EMJIClaire KEIM, Lisa ANGELL, Julie ZENATTI ou Mathieu SEMPÉRÉ, une affiche exceptionnelle à l’occasion des 70 ans de l’association LES PETITS FRÈRES DES PAUVRES (voir sur ce lien). Un concert organisé par Melody. “On a été petits, et moi j’ai été, en plus, pauvre. Donc, j’ai quand même beaucoup de mérite d’être devenu presque riche. Je voudrais que LES PETITS FRÈRES DES PAUVRES deviennent des grands frères, très très très riches. Et on va chanter pour eux ! 23 mai, 20h00 / 20h30, je serai à la porte de l’Olympia, je vous attends. Le premier qui ne vient pas, je prends nom, adresse et téléphone” déclare Pascal DANEL à Jack Flash Prod.

Je trouve que c’est toujours une belle aventure humaine, entre artistes, pour le public, et puis pour la bonne cause. On reçoit beaucoup nous du public, c’est bien de pouvoir redonner un petit peu de temps en temps. On se voit le 23 mai” renchérit Jean-Pierre DANEL.

Ce grand concert de soutien au profit de l’association, sous la direction artistique et la plume du chanteur et musicien STANISLAS, fera par ailleurs l’objet d’un CD live du concert commercialisé au profit de l’association fin 2016 par une grande maison de disques partenaire. Les places sont actuellement en vente auprès de la billetterie de l’Olympia Bruno Coquatrix (voir sur ce lien).

Forts de l’investissement de 11 000 bénévoles et 558 salariés, LES PETITS FRÈRES DES PAUVRES accompagnent, depuis 1946, des personnes de plus de 50 ans, souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion, de maladies graves. Non confessionnels et reconnus d’utilité publique, ils aident 36 400 personnes dont 11 400 sont accompagnées régulièrement. Présents dans la plupart des régions françaises grâce à leurs 200 équipes d’action et 30 maisons et établissements résidentiels ou de vacances, les petits frères des Pauvres sont essentiellement financés par les dons et les legs.

Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.