Patrick SÉBASTIEN : "Les années bonheur" reviendront finalement en 2018

Par Thierry Cadet
Le 21 novembre 2017
3 mins

En mars 1996, et après presque douze ans passés sur TF1, Patrick SÉBASTIEN rejoint France 2 où il crée de nouvelles émissions. "Les années bonheur" verra le jour en 2006, au programme de la soirée : musiques et sketches en tous genres. Il s'agit d'un rendez-vous teinté de nostalgie, qui met à l'honneur des vedettes d'hier et d'aujourd'hui. Artistes, chanteurs, imitateurs et humoristes rivalisent pour donner le meilleur de leurs créations. Le succès est au rendez-vous, malgré tout, la direction de France 2 décidait l'été dernier, de supprimer le programme. Delphine ERNOTTE trouvait l'émission vieillissante et serait déçue par les audiences qu'elle réalise. "Les années bonheur" sont, il est vrai, en perte de vitesse ces derniers mois. Le programme est régulièrement battu par le divertissement de TF1 ("The Voice" ou "The Voice Kids") et parfois par la fiction de France 3. Une pétition a alors circulé, totalisant plus de 3 500 signatures.

Et surprise ! L'animateur vedette de France 2 vient de renégocier les termes de son contrat pour la partie qui ira de janvier à juin 2018. La chaîne lui avait en effet confié cinq numéros du "Plus grand cabaret du monde" pour cette période, mais Patrick SÉBASTIEN a réussi à modifier cette commande qui est transformée en trois numéros du "Plus grand cabaret du monde" et… deux numéros des "Années bonheur".

Parallèlement, on ne compte plus ses succès dans la chanson, du "Gambadou" (Top 3 en 1990) à "La fiesta" (Top 7 en 1998) en passant par "Ah… si tu pouvais fermer ta gueule…" (Top 1 en 2008). Patrick SÉBASTIEN est revenu il y a un an avec un nouvel album "Le Sébastien nouveau est arrivé". Un disque qui contient douze titres dont "Et c'est ce soir" ou "Baracuda".

Patrick SÉBASTIEN, de son vrai nom Patrick BOUTOT, est né le 14 novembre 1953 à Brive-la-Gaillarde. Après des études de Lettres qu’il abandonnera rapidement, il décide de monter à Paris en 1984, où il crée son premier spectacle d’imitation, avec lequel il va écumer les cabarets pour de faibles cachets, tout en travaillant la journée aux Halles pour vivre. Dès 1976, Patrick SÉBASTIEN commence à enchaîner les émissions de Guy LUX, Michel DRUCKER, ou bien encore ceux de Maritie et Gilbert CARPENTIER, et assurera aussi la première partie de Michel SARDOU à l'Olympia. Dès lors, Patrick SÉBASTIEN enchaîne les galas, et sa popularité ne cesse de croître au point que la télévision lui fait les yeux doux. On connaît la suite.

Thierry Cadet