Raft ("Yaka dansé") : Pierre Schott dévoile un nouvel album

Par damien_louvetys
Le 9 juillet 2018
2 mins

En 1987, RAFT décroche un tube avec « Yaka dansé« , totalisant 23 semaines de présence dans le classement des meilleures ventes de 45 tours en France, culminant même à la seconde place – derrière la reprise de « La Bamba » par LOS LOBOS. Suivra le follow-up « Femmes du Congo » (Top 20 en 1988) et un album « Madagascar« , récemment réédité (voir sur ce lien). RAFT c’est Christian FOUGERON d’un côté, et Pierre SCHOTT de l’autre.

Ce dernier, dévoile actuellement un nouvel album, « Gringo« . Sur ce nouveau disque, huitième du nom, la guitare bluesy et les textes soignés retrouvent un écrin plus richement orchestré et des grooves colorés. Plus souvent sur son vélo que sur scène, le quidam a pris pour manie d’associer en vidéo sa musique et ses escapades cyclistes (entre autres la descente des cols de montagne), enfonçant inlassablement le clou de ses odes singulières aux espaces décalés. Des ambiances épiques sur des grooves colorés pour une approche définitivement à l’Ouest des préoccupations de la société.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Dans les années 90, après la séparation de RAFT, le musicien strasbourgeois retrouve la guitare électrique de ses débuts, et se risque « chanteur » avec un premier disque solo « Le nouveau monde » chez Virgin, en 1992. Produit par Robin MILLAR, il inclue le succès radio aux choeurs de la chanteuse britannique Tanita TIKARAMTwist In My Sobriety » en 1988) : « Je te voudrai quand même« .

Par Damien Louvetys