Rémy SARRAZIN (LES MUSCLÉS) : "Je devais faire deux Bercy avec Mylène FARMER"

Rémy SARRAZIN (LES MUSCLÉS) : "Je devais faire deux Bercy avec Mylène FARMER"

Rémy SARRAZIN, la bassiste des MUSCLÉS, revient sur sa période faste au sein du groupe qui l'a révélé au grand public en 1989 avec le tube "La fête au village". Et c'est non sans amertume qu'il confie que ses choix lui ont fait perdre toute crédibilité en tant que musicien. "Si c'était à faire, je ne le referai pas. Ma carrière de musi­cien en a effec­ti­ve­ment pris un sacré coup" déclare-t-il dans une lettre ouverte au sein des colonnes de nos confrères de "L'Obs". "Je sais que Mylène FARMER, par exemple, avec qui je devais faire deux Bercy avait répondu à l’un de mes amis ingé­nieurs du son lui annonçant qu’elle allait être accom­pa­gnée du bassiste de DOROTHÉE : "Ça m’éton­ne­rait". Comme si le fait de passer à la télé­vi­sion signi­fiait que je n’étais plus musi­cien. J’ai même reçu des messages limite d’in­sultes de la part de confrères. J’ai accepté de jouer dans "Salut les Musclés" durant près de 480 épisodes, jusqu’en 1995, puis dans "La croi­sière foll'amour", de 1995 à 1997. Mais la série était de trop, j’au­rais dû refu­ser. Encore aujourd’­hui, je croise quoti­dien­ne­ment des gens qui pensent que je suis comé­dien, alors que non, je suis musi­cien !".

Car bien avant d’amu­ser les enfants sur TF1, Rémy SARRAZIN (en couple avec Ariane CARLETTI – la copine de DOROTHÉE à l’an­tenne), était un musi­cien reconnu par ses pairs, accom­pa­gnant de grands artistes en tour­née tels qu’Alain CHAMFORT ou Jacques HIGELIN. C'est Bernard MINET (qui déclarait récemment avoir un regret) qui le répère lors d’une tour­née dans le Sud-Ouest, et lui propose de rejoindre LES MUSCLÉS dès 1987. LES MUSCLÉS réaliseront de nombreux albums, abritant des singles qui, avec l'aide de la capacité de promotion de TF1, deviendront des tubes : "La fête au village" (Top 2 en 1989), "Moi j’aime les filles" (Top 12 en 1989), "Le père Noël des Musclés" (Top 10 en 1989), "La merguez-partie" (Top 25 en 1990), "La Musclada" (Top 8 en 1991)… Ils totaliseront au final cinq disques d'or dans leur carrière, en sept albums.

Aujourd'hui, à 56 ans, Rémy SARRAZIN a perdu tous ses contrats. Il vit de sa passion, la musique grâce à sa propre société de produc­tion, Trinore. Le bassiste compose de la musique de pubs ou des habillages de chaînes télé. "Le peu de contacts que j’ai avec LES MUSCLÉS (ndlr : René MORIZUR et Claude CHAMBOISIER sont malheu­reu­se­ment décé­dés) sont cordiaux mais espa­cés. Chacun d’entre-nous a suivi son chemin. Quant à DOROTHÉE, je fais partie des rares privi­lé­giés à avoir son nouveau numéro, mais on se voit aussi de loin. On s’ap­pelle pour les grandes occa­sions, la dernière ayant été la nouvelle année".

Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.