Richard Cocciante - Le coup de soleil : une chanson porte bonheur ?

Richard Cocciante - Le coup de soleil : une chanson porte bonheur ?

Nous l’avons tous déjà chanté en rentrant de vacances. Un amour profond et impossible que l’été nous laisse dans la peau à jamais. Enfant, adolescent ou adulte, ce coup de soleil brule des générations et le cœur des amoureux séparés. Une chanson qui sera un immense succès en 1979 grâce au cri de désespoir de Richard Cocciante.

Découvrons ensemble la véritable histoire de cette magnifique chanson.

Une voix déchirée et un parolier boulversé

En 1978, un jeune parolier du nom de Jean-Paul Dréau vit un chagrin d’amour. La femme qu’il aime est partie faire sa vie à Los Angeles. Extrêmement malheureux, l’auteur écrit le texte qui deviendra par la suite célèbre.

Ce chant désespéré, Dréau souhaite l’interpréter. Pourtant, son éditeur Gérard Davoust a une autre idée en tête. Il pense tout de suite à ce jeune italien qui vient de connaitre le succès avec Marguerite : Richard Cocciante.

Sous le charme, le chanteur s’approprie la chanson avec force et sincérité. Jean-Paul Dréau se confira plus tard sur la version de son ami : ” je l’aurais voulu interprété comme ça”.

Mais alors pourquoi avoir titré l’article “Une chanson porte bonheur” ? Vous vous en doutez, elle propulsa la carrière de Richard Cocciante en France mais pas uniquement… En effet, elle bouleversa la vie de son parolier car la femme qu’il aime est revenue des États-Unis et leur histoire d’amour s’est enfin écrite.

J’ai attrapé un coup d’soleil
Un coup d’amour, un coup d’je t’aime
J’sais pas comment, faut qu’j’me rappelle
Et si je rêve, tant pis
J’ai attrapé un coup d’soleil
Un coup d’amour, un coup d’je t’aime

Alors un conseil, au prochain chagrin d’amour, ne réfléchissez plus et écrivez une chanson d’amour !

Pour retrouver Richard Cocciante dans des émissions jamais revues, rendez-vous sur notre plateforme de streaming.

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.