Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert
INA

Considérée comme un art mineur par l’artiste lui-même, la musique de Gainsbarre s’est pourtant inspirée des plus grands compositeurs de la musique dite « classique ».

© INA

« Moi je fais de la petite musique. De la musiquette. Un art mineur. Donc, j’emprunte. » Avec ses mots, Serge GAINSBOURG se différencie des génies de la musique que sont, pour lui, et de toute évidence, les compositeurs de la musique classique.

 

Rappelez-vous, en décembre 1986 sur le plateau « Apostrophes », présenté par Bernard Pivot, Gainsbarre provoque un clash avec l’auteur-compositeur Guy Béart à propos de la chanson qu’il considère comme art mineur : pour lui, sa musique ne relève pas de l’art majeur. C’est-à-dire, pas au même titre que la littérature, la peinture ou la musique « classique ».

 

Il faut dire que le talentueux créateur du « Poinçonneur des Lilas » doit beaucoup à la musique classique du XIXe siècle. 

 

En 1965, France GALL gagne le Grand Prix de l’Eurovision au Luxembourg, avec sa chanson « Poupée de Cire, poupée de son ». Les paroles et la musique sont de Serge GAINSBOURG, alors âgé de 36 ans. Lucien Ginsburg, de son vrai nom, s’est inspiré du 4e mouvement de la sonate pour piano n°1 du compositeur allemand Beethoven. Tendez bien l’oreille quand vous écouterez cette œuvre du grand Ludwig et vous y trouverez le refrain de « Poupée de Cire, poupée de son ».

 

Un peu plus tard, pendant son aventure passionnée avec Brigitte BARDOT en 1967, Serge GAINSBOURG compose les titres de son septième 33 tours « Initials B.B ». Les chansons « Initials B.B », « Comic Strip » ou « Bonnie and Clyde », sont devenues des incontournables. Le premier titre, éponyme, déclaration d’amour poétique, après la séparation du chanteur avec Brigitte Bardot, est aussi un emprunt au compositeur bohémien Antonin Dvořák. Cette fois, il s’agit du 1er mouvement de la symphonie n°9, intitulé « La Symphonie du Nouveau Monde ».

 

Sa rencontre avec Jane BIRKIN - avec laquelle l’alchimie musicale va durer douze ans – lui inspire un premier album « Jane Birkin – Serge Gainsbourg », contenant le célèbre duo « Je t’aime… moi non plus », succès international, et la chanson « Jane B ». Cette dernière reprend le prélude n°4, opus 28 du compositeur Frédéric Chopin. Vous avez dit « classique » ?

 

En 1986, c’est la collaboration de Charlotte GAINSBOURG avec son père, sur son premier album, alors qu’elle n’a que 15 ans, qui marque l’histoire.  Avec « Lemon Incest » - et la chanson éponyme « Charlotte For Ever ». Ce projet sublime la relation fusionnelle entre un père et sa fille. Dès les premières notes du morceau « Charlotte For Ever », on retrouve encore du « classique » : « L’Andantino » du compositeur arménien Aram Khatchatourian. Par ailleurs, « Lemon Incest » reprend l’étude numéro 3 en mi majeur, opus 10, à nouveau de Frédéric Chopin. 

 

© INA

Zoom arrière : dans la Bande Originale du Film « Le Pacha », réalisé par Georges Lautner en 1968, on retient le « Requiem pour un con » de Gainsbourg. Issue de la bande-son originale du film, « Requiem pour un con » Ce titre s’est encore inspiré du dernier mouvement de la symphonie N°9 du compositeur Antonin Dvořák. Là, Gainsbourg reprend les premières notes du final de la symphonie du pianiste bohémien.

 

« Classique » or « not Classique » ?

Plagiat or not plagiat ?

Quoi qu’il en soit, Gainsbourg reste un exceptionnel auteur de textes !

Un « classique For Ever » !

 

Retrouvez notre semaine spéciale Serge Gainsbourg du 27 février au 5 mars sur Melody !

 

  • « Venez donc chez moi : Serge Gainsbourg », émission 100% inédite en France (des archives de la télévision belge) avec Valérie Lagrange, Jean-Pierre Cassel, le 1er mars à 20h40. 
  • « Seul à seul », émission 100% inédite en France (des archives de la télévision belge) avec Serge Gainsbourg et Michèle Arnaud, le 2 mars à 20h40. 
  • «L'invité du jeudi » avec Serge Gainsbourg et Kate Barry, le 2 mars à 21h15
  • « Chez vous ce soir », avec Serge Gainsbourg et Charles Aznavour, le 4 mars à 20h40.
  • « A bout portant  »  avec Serge Gainsbourg, le 4 mars à 21h15

    Et bien d’autres programmes inédits à découvrir sur Melody !

 

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody