Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert
Crédit photo : visuel du single de Zebda

Comment "Tomber la chemise" est devenu le tube de l'été 1999 ? ZEBDA est déjà un groupe confirmé, dont le troisième album "Essence ordinaire" est sorti depuis plus d'un an, quand cet hymne festif prend la première place du Top 50 le 17 juillet (alors qu'il est entré 11ème le 12 juin), et reste dans le classement plus de six mois consécutifs, porté par un clip auquel participe Omar SY, Fred TESTOT et Jamel DEBBOUZE. Un refrain qui fait danser toutes les générations depuis la fin du siècle dernier.

A l'époque, le groupe toulousain est déjà connu grâce à son deuxième opus "Le bruit et l'odeur", disque d'or. La chanson-titre donne le le ton en reprenant les propos très controversés d'un discours de Jacques CHIRAC prononcé en 1991 et connu comme 'Le discours d'Orléans', qui portait sur un éventuel recadrage de la politique d'immigration française. Mais "Essence ordinaire" dans lequel figure "Tomber la chemise" devient double disque de platine et les récompenses se multiplient en 2000, notamment aux Victoires de la Musique ("Chanson de l'année", "Groupe de l'année") et aux NRJ Music Awards ("Chanson francophone de l'année"). Aidé par une rotation en boucle sur les radios, le titre s'exporte aussi en Belgique (n°3), au Québec (n°29) et aux Pays-Bas (n°22), aidant l'album, classé pendant près de deux ans, à s'écouler à plus de 600 000 exemplaires. "Ma sœur m'appelait toutes les heures pour me dire que l'on passait à la radio" avoue Magyd CHERFI, membre de ZEBDA. Un véritable traumatisme pour la formation. "Cet été-là, on a commencé à remplir des salles de 4 000 places au lieu des 800 spectateurs habituels. On voyait bien depuis la scène que le public ne nous ressemblait pas".

Car ZEBDA est avant tout un groupe de scène, les concerts s'enchainent à un rythme soutenu. Mais usés par les sollicitations du succès, fatigués de la promiscuité des tournées, les musiciens de ZEBDA choisissent de se séparer en 2003, et chaque artiste mène ses projets de son côté. "Je voyais les bonnes choses du succès, mais je m'étais dit que c'était la fin du groupe. Parce que je considérais que l'on serait condamné à faire ce titre-là et que les radios ne voudraient plus que ce titre-là".

ZEBDA demande même l'arrêt de la commercialisation du single lorsqu’il atteint le million d'exemplaires ! "Cette chanson, nous l’avons vécue comme un traumatisme. Ce succès, c’est comme si ce n’était pas le nôtre. Il y a des tubes assassins, qui vous stigmatisent. Cette chanson a tué toutes les autres et sonné la fin du groupe". Et Mouss de renchérir : "Hakim et moi, on était débordé par la joie, alors que pour Magyd, c'était trop. Trop positif, trop réducteur. Et puis parler de misère avec un compte bancaire soudain bien garni peut effectivement s'avérer délicat. En une chanson on a gagné autant que notre père ouvrier en 20 ans. On a pris l'ascenseur social". Rapidement devenu une musique phare des fêtes et des campings, "Tomber la chemise" va toucher le groupe, victime du syndrome du one-hit wonder.

Par Thierry Cadet

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody