William SHELLER : "Mon intégrale, ne l’achetez pas, volez-la !"

William SHELLER : "Mon intégrale, ne l’achetez pas, volez-la !"

Il y a quelques jours, nous évoquions un coffret collector proposé avec un livret de 48 pages, et contenant l’intégralité des albums studio parus entre 1969 et 2015, enrichit des performances classiques et des concerts mythiques (voir sur ce lien). Les fans de William SHELLER y retrouvent même, pour la toute première fois "Suite française", un concert inédit enregistré en 1985 au Festival de Montpellier. Mais alors que le projet est entré seulement 186ème du Top, l'interprète des "Filles de l'aurore" appelle à son boycott ! "Mon coffret ? Vous parlez de cette boîboîte en carton mal foutue, avec des couleurs immondes et des CD si difficiles à attraper ? J’ai honte, vous pouvez l’écrire. Mon intégrale, ne l’achetez pas, volez-la ! Ils l’ont fait sans moi, alors qu’il existe des inédits et des versions meilleures" explique-t-il à nos confrères du "Parisien". "Moi, ce que j’aimerais sortir, c’est une compilation de mes chansons préférées, celles qui ne sont jamais sur les compilations pour aires d’autoroute qui sortent sans l’avis des artistes …/… Je fais des disques parce que cela me permet de faire de la scène. Savoir combien j’en vends ne m’intéresse pas, savoir combien je vends de places dans un théâtre, beaucoup plus". C'est dit.

Souffrant d'arythmie cardiaque, il a pourtant été contraint à bientôt 70 ans, de ralentir la cadence : "La scène, c'est l'un des rares endroits où je suis heureux. Mais j'ai malheureusement dû ralentir les concerts parce que je suis malade. J'ai pris quinze kilos de flotte. Cela va pour jouer, je récupère un peu le souffle, mais j'ai du mal à marcher, cela me fatigue, c'est une saloperie".

Interrogé à ce sujet par le journaliste, William SHELLER évoque aussi l'album de reprises de BARBARA par Patrick BRUEL (voir sur ce lien) : "On peut éviter ce sujet… Disons que je ne l'ai pas entendu. On ne chante pas BARBARA avec une voix de déménageur" a-t-il lâché sans mâcher ses mots.

Après avoir connu le succès dès 1975 avec le titre "Rock’n’dollars", William SHELLER mène depuis le début des années 80 une carrière en marge des médias. Le 23 octobre dernier, soit sept ans après son dernier album studio "Avatars" paru en 2008, William SHELLER a proposé "Stylus", son treizième album de compositions originales, porté par un premier single "Youpylong", et nouvellement par "Comme je m'ennuie de toi". Un opus de dix chansons, aux titres tous plus énigmatiques les uns des autres, de "Bus stop" à "Walpurgis", en passant par "Bus pièce" ou "Petit pimpon".

Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.