Alain DELON : "La vie ne m'apporte plus grand chose. J'ai tout connu, tout vu"

Alain DELON : "La vie ne m'apporte plus grand chose. J'ai tout connu, tout vu"

Alain DELON a tout fait. C’est en tout cas en ces termes, que l’acteur/chanteur de 82 ans, s’exprime dans les colonnes de nos confrères de “Paris Match”. “La vie ne m’apporte plus grand-chose. J’ai tout connu, tout vu. Mais surtout, je hais cette époque, je la vomis” déclare-t-il. L’homme, qui partage désor­mais son quoti­dien avec Loubo, un berger belge mali­nois âgé de trois ans, est si fusion­nel avec son compa­gnon à quatre pattes qu’il n’en­vi­sage pas sa vie sans lui, ni même sa mort. “Ce que je sais, c’est que je ne lais­se­rai pas mon chien seul. C’est mon chien de fin de vie. S’il devait mourir avant moi, ce que j’es­père, je n’en pren­drai pas d’autre. Si je meurs avant lui, je deman­de­rai au vété­ri­naire qu’on parte ensemble. Il le piquera afin qu’il meure dans mes bras. Je préfère ça plutôt que de savoir qu’il se lais­sera mourir sur ma tombe avec tant de souf­france“.

Anthony DELON, l’un des fils d’Alain, confie à 54 ans, ne pas être étonné des dires de son père, qualifiant leur relation d'”occasionnelle“. “Nous, on l’entend depuis des années. Je pense que la vie lui a repris ce qu’elle lui a donné. La vie lui a tout donné. La beauté. Le succès. Mais quand la vie te donne tout, il faut que tu capitalises. Quand on te donne quelque chose, il faut le rendre. Aujourd’hui, il est seul, il est malheureux… Mais bon, son malheur, on se le creuse soi-même. Ce que je suis en train de dire, c’est que cette violence, ce sentiment d’abandon, ce que tu veux… Il faut s’y confronter” poursuit-il à Yahoo Actualités.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Comédien l’un et l’autre, Alain et Anthony DELON, se sont pour autant essayés à la chanson. DELON père rencontre un énorme succès grâce à son duo avec DALIDAParoles, paroles“, en 1973. Dix ans plus tard, c’est avec Shirley BASSEY qu’il partagera “Thought I’d Ring You” (1983) et avec Phyllis NELSONI Don’t Know” (1985) pour les besoins de la B.O du film “Parole de flic“. En 1987, c’est “Comme au cinéma” (écrit par Jean-Marie MOREAU et composé par Romano MUSUMARRA) qui frissonne aux portes du Top 50. Anthony DELON lui, tente de décrocher le succès dans les charts en 1987, avec “Qu’elle revienne” – puis en 2012 en duo avec RoBERT sur “Skype“.

Par Damien Louvetys

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.