Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert

Biographie

The ROLLING STONES est un groupe de rock britannique, formé à Londres en 1962. Le groupe comporte le guitariste Brian JONES, le pianiste Ian STEWART, le chanteur Mick JAGGER et le guitariste Keith RICHARDS. Le bassiste Bill WYMAN et le batteur Charlie WATTS viendront compléter la formation originale.

 

Voulant monter son groupe, Brian JONES passe une petite annonce en 1961, et la première version des ROLLING STONES comporte Geoff BRADFORD à la guitares, Ian STEWART au piano, Paul POND au chant. Charlie WATTS et Mick AVORY se succèdent à la batterie. Finalement Paul quitte le groupe et sous l'insistance d'Alexis KORNER, Brian engage Mick JAGGER qui impose alors son ami Keith RICHARDS ainsi que Dick TAYLOR. Dès lors Geoff BRADFORD quitte le groupe, et les ROLLING STONES naissent.

 

A ce moment le groupe a du mal, et les concerts se font rares, mais les ROLLING STONES commence à se trouver. Après un premier show à Londres, Dick TAYLOR décide de quitter le groupe, et se succèdent à la batterie Tony CHAPMAN et Mick AVORY avant l'arrivée de Charlie WATTS définitivement. Cherchant un bassiste, Bill WYMAN débarque dans le groupe.

 

En 1963, le groupe enregistre une démo, avec l'ingénieur du son Glyn JOHNS, en espérant pouvoir percer avec. Dès lors le groupe enchaine les concerts dans les bars et croise même la route d'un autre futur grand groupe Les BEATLES. Fan du premier single des BEATLES, Andrew Loog OLDHAM qui a notamment travaillé avec Brian EPSTEIN, Bob DYLAN et Little RICHARD souhaite rencontrer les BEATLES et se rend dans un club, et rencontre sur scène les STONES. Dès lors il décide de les manager et la carrière du groupe décolle.

 

Puis les ROLLING STONES signe la même année dans la maison de disques Decca et sort en mai une reprise de Chuck BERRY, "Come On" et, en face B, "I Want to Be Loved" de Willie DIXON. C'est un succès relatif qui permet au groupe de sortir en novembre un second disque, avec, en face A, un titre composé par John LENNON et Paul McCARTNEY, "I Wanna Be Your Man" et, en face B, un instrumental, "Stoned". Dès lors les concerts deviennent régulier, et le groupe devient vraiment professionnel. Pour se différencier des BEATLES, un travail d'image est fait, et Andrew Loog OLDHAM oblige Mick JAGGER et Keith RICHARDS à écrire ensemble de nouvelles chansons. 

 

En 1965, la carrière des ROLLING STONES prend une envergure internationale, avec les titres comme "As Tears Go By", "The Last Time" ou "(I Can't Get No) Satisfaction" sans oublie "Get Off of My Cloud" et "19th Nervous Breakdown" qui permettent au groupe de rivaliser complètement avec leurs meilleurs ennemis les BEATLES. Durant trois ans, le groupe ne cessera de tourner à travers le monde, donnant entre 250 et 300 concerts par an, qui tournent parfois à l'émeute. En 1966, le groupe décide de faire un break.

 

1967 est donc une année de transition, de repos, mais aussi celle qui va ébranler les ROLLING STONES par des premiers déboires. Ainsi le 12 février Mick JAGGER et Keith RICHARDS sont arrêtés à Redlands pour possession de drogues. Brian JONES, lui, fut arrêté une première fois en mai 1967, puis une deuxième fois en mai 1968, et souffre de dépression nerveuse, suite au fait que Keith lui vole sa compagne Anita PALLENBERG.

 

En décembre 1967 sort l'album "Their Satanic Majesties Request". Il n'aura sur le moment qu'un succès mitigé mais les titres "She's a Rainbow" et "2000 Light Years from Home" sortent du lot.

 

1968 les ROLLING STONES marquent leur grand retour avec le single "Jumpin' Jack Flash", puis avec l'album "Beggars Banquet". Des titres comme "Street Fighting Man", "Jigsaw Puzzle" ou "Sympathy for the Devil" font référence aux émeutes qui éclatent un peu partout dans le monde.

 

1969 marque un tournant dans le groupe, puisque le leader du début Brian JONES est exclu suite à ses soucis de dépendance et de dépression, il est remplacé par Mick TAYLOR. Quelques semaines plus tard, Brian JONES meurt le 3 juillet 1969, noyé dans sa piscine. Deux jours plus tard les ROLLING STONES font leur grand retour lors du concert gratuit à Hyde Park, devant près de 500 000 personnes avant de s'envoler pour les Etats Unis et une nouvelle tournée capté pour l'album Live "Get Yer Ya-Ya's Out!". En décembre sort l'album "Let It Bleed".

 

En 1971, les ROLLING STONES sortent l'album "Sticky Fingers" avec la célèbre pochette fermeture-éclair, dessinée par Andy WARHOL. L'année suivante le groupe sort un double album "Exile on Main Street" enregistré à Villefranche-sur-mer où réside Keith RICHARDS. L'album n'est pas très bien accueilli par la critique à sa sortie, mais 20 ans après cet opus est mythique. Un album qui aura le droit à sa tournée, avce le Stone Touring Party. Durant cette tournée Robert FRANK tourne un documentaire qui ne sortira jamais car trop décadent, avec notamment des scènes d'orgies dans un avion, des prises de drogues...

 

En 1973, l'album "Goat's Head Soup" sort, enregistré en Jamaïque, ne connait pas un succès commercial, mais se fait apprécier grâce au titre "Angie". Après une tournée qui ne passera pas en France pour une interdiction de territoire de Keith RICHARDS, suite à un soucis de drogue, les ROLLING STONES retourne en studio, et sort l'année suivante l'album "It's Only Rock 'N Roll". Cette année là, malgré sa grande influence sur le groupe, Mick TAYLOR décide de quitter le groupe, et est remplacé par Ron WOOD.

 

La suite des années 70 sera difficile, puisque Keith RICHARDS s'enfonce dans la drogue au point de s'évanouir sur scène, voire s'endormir. Les ROLLING STONES sont en péril, mais Mick JAGGER tient la barque à flot, et les albums qui en découlent, comme "It's Only Rock 'N Roll", "Black and Blue", "Some Girls ", "Emotional Rescue" et "Tattoo You" seront tous numéro 1. Une folie, qui se ressent aussi sur scène avec des tournées pharaoniques, allant jusqu'à remplir des Stades et c'est le premier groupe à le faire au monde.

 

En 1979, Keith RICHARDS risque la prison à Toronto, et une fan aveugle défend le musicien devant le tribunal, demandant à ce que la sanction soit que le groupe face un concert pour lever des fonds pour les aveugles. Un fait qui sauvera Keith et le groupe, au point qu'il décidera de stopper la drogue, et à son retour véritable, sans dépendance, Keith est en conflit avec Mick qui pris le leadership et ne souhaite plus le partager.

 

Si les ROLLING STONES continue d'enregistrer des albums et à jouer des concerts, Keith RICHARDS et Mick JAGGER ne se côtoient pratiquement plus et ne s'adressent plus la parole. Les années 80 sont compliquées au point que JAGGER se lance en solo pour deux albums après avoir fait des duos avec Michael JACKSON et David BOWIE. En 1986 sort l'album "Dirty Work".

 

En janvier 1989, le groupe est intronisé au Rock & Roll Hall of Fame où Keith RICHARDS et Mike JAGGER décident d'enterrer la hache de guerre et dès le mois de mars, le duo signe un juteux contrat de 70 millions de dollars pour une nouvelle tournée. En août 1989 sort l'album "Steel Wheels" qui offre une renaissance aux ROLLING STONES, qui découle sur l'Urban Jungle Tour, qui se poursuivra jusqu'en 1990.

 

Bill WYMAN quitte les ROLLING STONES le 6 janvier 1993 pour prendre sa retraite il est remplacé par Darryl JONES qui sera sur l'album "Voodoo Lounge" sorti en 1994, qui une fois encore aura le droit à une nouvelle tournée. Trois ans plus tard sort l'album "Birdges To Babylon", qui permettra au groupe de faire une tournée d'un an et demi.

 

En 2002, le groupe décide de partir en tournée pour fêter ses 40 ans de carrière, qui sera promu par une compilation. Une tournée qui sera l'occasion de sortir le premier DVD des ROLLING STONES, Four Flicks.  Deux ans après la fin de la tournée, le groupe dévoile l'album "A Bigger Bang". 

 

Après un Best Of en 2012 pour les 50 ans nommé "Grrr" les ROLLING STONES donnent cinq concerts exceptionnels à Londres, à Newark et à New York, et ont offert un concert surprise à Paris au Trabendo avant d'enchaîner l'année suivante par une nouvelle tournée avec la présence de Mick TAYLOR. En 2014, le groupe entame sa nouvelle tournée, 14 on fire, pour 14 dates à travers le monde avant d'enchaîner en 2015 avec 16 dates aux Etats Unis.

Programmes avec The ROLLING STONES

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody