Brigitte Bardot : "Tout cela est écœurant, monsieur Macron reste inactif face à la souffrance des animaux"

Brigitte Bardot : "Tout cela est écœurant, monsieur Macron reste inactif face à la souffrance des animaux"

Ecoeurée” après le refus de l’Assemblée Nationale d’imposer la vidéosurveillance aux abattoirs, Brigitte BARDOT écrit à Emmanuel MACRON. En effet, les députés ont voté dans la nuit de dimanche à lundi le principe d’une expérimentation de la vidéosurveillance dans des établissements… volontaires. “Ce week-end, votre majorité a rejeté les attentes d’une majorité de français, trahissant au passage vos engagements de campagne” écrit l’ancienne actrice et chanteuse, pour qui “l’Assemblée s’est transformée en un pitoyable théâtre de Guignol où le ministre Stéphane TRAVERT a balayé tous les amendements progressistes pour ne surtout rien modifier des scandaleuses conditions d’exploitation des animaux en France. Monsieur le Président, tout cela est écœurant, vous avez le pouvoir d’agir et vous restez inactif face à la souffrance des animaux. La société n’est nullement défendue ni même représentée par votre gouvernement aux ordres des chasseurs et de la FNSEA. Resterez-vous sourd encore longtemps aux attentes d’une majorité de français et d’une souffrance animale intolérable ? Ne prenez pas la marche de TRAVERT !“.

En février dernier à l’abattoir d’Alès, Brigitte BARDOT avait réalisé une petite vidéo au côté de l’humoriste Rémi GAILLARD pour réclamer une obligation de mise en place de caméras dans les abattoirs. En caméra cachée, on y voit des reprises de conscience d’animaux mal étourdis, des bovins se débattre alors qu’ils sont suspendus par une patte sur la chaîne de découpe, un veau vomir le lait de sa mère au moment d’être tué, des moutons et bovins égorgés à vif, un cochon frappé alors qu’il tente de s’échapper de la fosse à CO2… Des images insoutenables.

Village de pêcheurs bouillonnant d’artistes et de créateurs dans les années 50, Saint-Tropez est devenu un mythe avec Brigitte BARDOT ou la série des “Gendarmes” de l’acteur Louis DE FUNÈS. Brigitte BARDOT s’y est installée en 1958. Elle y réside encore malgré les défauts qu’elle reproche à sa ville, dénaturée à son goût par les milliardaires, les stars, les grands capitaines d’industries et de la finance qui s’y donnent rendez-vous l’été. Elle vit retranchée dans son domaine de La Madrague d’où elle publie des communiqués vengeurs contre les chasseurs, les zoos, les abattoirs, les cirques, etc, et même, cet été, le nouveau ministre de la Transition Ecologique Nicolas HULOT.

Par Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.