Accueil Actualités musicales Deezer annonce la mort du CD

Deezer annonce la mort du CD

27/11/2014 - 17h00 3 commentaires
Deezer annonce la mort du CD

 Crédit photo : The Red Book Digital Audio / logo officiel du CD

Simon BALDEYROUN, le directeur général de Deezer, la plateforme française de streaming annonce sur l'antenne de RTL, la mort du CD. Il estime que l'écoute payante de musique en ligne représente l'avenir de l'industrie musicale. On est convaincu que, pour l'ensemble des artistes, nous allons contribuer à les rémunérer beaucoup mieux dans les années qui viennent. Le streaming permet de construire pour les artistes des rentes à vie. Pendant des années ils vont recevoir des royalties dès qu'ils seront écoutés, au lieu d'avoir tous leurs revenus qui tombent le jour de la sortie d'un album ou le mois qui suit. On reverse près de 70% de ce qu'on touche aux producteurs et aux sociétés de droits d'auteurs. On est tout de même en droit de penser que le streaming sera, à terme, plutôt le moyen pour les producteurs de compenser le manque à gagner des ventes plus faibles de CD aujourd'hui qu'il y a dix ans .../... C'est devenu quasiment inéluctable, l'objet CD, comme la cassette VHS, sera obsolète déclare-t-il. Seulement voilà, en France, le grand public reste très attaché aux supports physiques (le vinyle réalise même ces dernières années un retour en force). A titre d'exemple, le pourcentage des ventes numériques du dernier album de CALOGERO "Les feux d'artifice" avoisine les 6% seulement, celui d'INDILA "Mini World" les 8%. Johnny HALLYDAY, avec "Rester vivant", entre cette semaine n°1 des ventes de disques dans l'Hexagone totalisant 129 977 CD écoulés contre seulement 4 872 téléchargements.

Le disque compact fut inventé conjointement par les firmes Philips et Sony Corporation avec, également, la participation de Hitachi pour l’audionumérique (CD audio) en 1978. Philips et Sony ont annoncé fin août 1982 qu’ils étaient prêts à sortir leur nouveau produit et ont commencé les ventes à l’automne. La production industrielle commença le 17 août 1982 à Langenhagen, près de Hanovre (RFA). Les premiers albums produits étaient "Une symphonie alpestre" de Richard STRAUSS (Herbert VON KARAJAN avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin) et "The Visitors" d'ABBA. La première platine fut vendue au Japon le 1er octobre 1982 accompagnée de l’album "52nd Street" de Billy JOEL. C’est la mise sur le marché, en 1985, de l’album "Brothers In Arms" du groupe DIRE STRAITS (premier album entièrement numérique), qui démocratise le CD : l’album se vend à plus d’un million d’exemplaires. Il ne fait plus de doute que le CD apparaît comme le possible support sonore de l’avenir. Dès 1986, les platines laser se vendaient mieux que les autres, et en 1988 les ventes de CD dépassaient celles des disques vinyle.

Thierry Cadet

3 commentairesAjouter un commentaire

  • 02/12/2014 - 17h25 - Fantomouse

    Oui oui....la mort du CD....tout comme la mort du vinyl...qui pourtant se porte de mieux en mieux...

  • 27/11/2014 - 20h32 - michel

    oui au cd et vinyle

  • 27/11/2014 - 18h26 - Natacha

    Rien ne vaut un bon vieux support physique, vinyle ou CD.

Votre commentaire



50 caractère(s) restant(s)


250 caractère(s) restant(s)

Pour confirmer votre commentaire, veuillez recopier le code suivant

Tout commentaire sera validé par notre équipe de modération avant d'être mis en ligne.

Publicité

Plus d'actualités


Retour en haut de page

Publicité


L'offre multi-écrans

offre multi ecrans
multi ecrans melody

Suivez-nous !

facebook melodytwitter melodygoogle melodyyou tube melody

Recevoir la newsletter

Jeu Melody 15 ans

jeu melody 15 ans

Accès direct aux émissions

melody varietes melody concerts
melody films melody documentaires
hit melody vintage top melody vintage
melody 2 tubes melody story
academie des 9 nouvelle sequence du spectateur
melody de star melody mag

Publicité


Se connecter

PopIn